Anémomètre

Anémomètre à coupelles sur son mât, surmonté d'une girouette

Un anémomètre est un terme du e siècle, composé du préfixe « anémo » (en grec « ἀνεμος », « anemos », en français « vent ») et du suffixe « mètre » (« mesure »). Il s'agit donc d'un appareil permettant de mesurer la vitesse ou la pression du vent. Il en existe plusieurs variantes qui peuvent être regroupées en deux types principaux : à mesure du déplacement de l'air et à variation de pression causé par ce mouvement. Les anémomètres sont le plus souvent disposés sur un pylône baptisé mât anémométrique dont la hauteur dépend à la fois de la nature du site d'observation (par exemple sur une bouée météorologique par rapport à une station météorologique terrestre) et de l'objectif des mesures (par exemple des recherches sur les échanges sol-atmosphère ou pour l'aviation).

L’anémomètre est également l'appareil qui permet de mesurer la vitesse du vent relatif dans un avion (synonyme courant : badin).

Histoire

Modèle ancien d'anémomètre à moulinet, construit par un fabricant espagnol (José Graselli), daté de 1870

Le premier anémomètre a été inventé par Leone Battista Alberti au e siècle[1]. Il utilisa un anémomètre à plaque où la force du vent était estimée à l’aide de l'angle par rapport à la verticale qu’une plaque mobile, tournant autour d’un axe horizontal, adoptait à l'équilibre entre la force du vent et celle de la gravité.

Au cours des siècles suivants, nombre d'inventeurs, tel Robert Hooke en 1664, ont développé des variantes de ce premier anémomètre[1]. En 1846, Thomas Romney Robinson (en), astronome et physicien britannique, a amélioré le concept en utilisant quatre petits bols attachés à un axe vertical que le vent met en rotation, soit le premier anémomètre à coupelles[1]. En 1926, John Patterson réduit le nombre de coupelles à trois. Cet appareil sera amélioré par Brevoort et Joiner en 1935 et il est toujours l'anémomètre le plus commun aujourd'hui[1].

D'autres inventeurs ont utilisé plus récemment des paramètres différents pour mesurer la vitesse du vent. Par exemple, la variation de la pression dans un tube lors qu'il y a du vent (anémomètre à tube) ou la variation de la fréquence par effet Doppler entre un faisceau émis dans la direction du vent et son retour (anémomètre-laser). En 1994, le docteur Andrews Pflitsch a même développé un anémomètre qui mesure le temps pris par un son émis à être reçu par une récepteur, la vitesse du son dépendant de la pression dans l'air en mouvement[2].

Other Languages
Afrikaans: Anemometer
العربية: مقياس الريح
asturianu: Anemómetru
български: Анемометър
català: Anemòmetre
čeština: Anemometr
kaszëbsczi: Wiatromierz
dansk: Anemometer
Deutsch: Anemometer
English: Anemometer
Esperanto: Anemometro
español: Anemómetro
euskara: Anemometro
فارسی: بادسنج
suomi: Anemometri
galego: Anemómetro
עברית: מד רוח
hrvatski: Anemometar
magyar: Szélmérő
Bahasa Indonesia: Anemometer
Iñupiak: Palatuq
italiano: Anemometro
日本語: 風速計
қазақша: Анемометр
한국어: 풍속계
kurdî: Bapîv
Кыргызча: Анемометр
lietuvių: Anemometras
latviešu: Anemometrs
Nederlands: Anemometer
norsk nynorsk: Vindmålar
norsk: Anemometer
polski: Anemometr
português: Anemômetro
română: Anemometru
русский: Анемометр
Scots: Anemometer
srpskohrvatski / српскохрватски: Anemometar
Simple English: Anemometer
slovenčina: Anemometer
српски / srpski: Анемометар
svenska: Anemometer
Türkçe: Anemometre
українська: Анемометр
اردو: باد پیما
oʻzbekcha/ўзбекча: Anemometr
Tiếng Việt: Máy đo gió
中文: 风速计