Amphibole

Amphibole
Catégorie IX : silicates[1]
Image illustrative de l’article Amphibole
Édenite de Bancroft, province d'Ontario
Général
Classe de Strunz9.DD à 9.DE
Formule chimique

A0-1 B2 C5 (Si,Al,Ti)8 O22 D2
où :
A = Na, K, Ca, Pb2+
B = Li, Na, Mg, Fe2+, Mn2+, Ca

C = Li, Na, Mg, Fe2+, Mn2+, Zn, Co, Ni, Al, Fe3+, Cr3+, Mn3+, V3+, Ti, Zr
Identification
Couleurvariable, sombre
Système cristallinmonoclinique ou orthorhombique
Clivageparallèle à l'allongement
Cassureesquilleuse ou irrégulière
Habituscouramment, en cristaux plus ou moins aciculaires (baguette, prisme allongé plus ou moins rectangulaire)
Échelle de Mohs5 - 6
Éclatvitreux
Propriétés chimiques
Densité3 - 3,6
Propriétés physiques
Magnétismeaucun
Radioactivitéaucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Les amphiboles sont une famille de minéraux, silicates de fer, de calcium ou de magnésium. Elles cristallisent dans les systèmes orthorhombique et monoclinique en prismes très allongés, avec un clivage typique selon les faces du prisme. Elles appartiennent au groupe des inosilicates.

Selon la fiche toxicologique Amiante de l'[INRS]] [2], le groupe des amphiboles inclue cinq variétés minérales très proches de l'Amiante :

  1. la crocidolite (ou amiante bleu) ([Na2(Fe2+,Mg)3Fe3+2Si8O22(OH)2] qui est l'homologue asbestiforme de la Riébeckite)
  2. l'amosite (amiante brun), de formule [(Mg, Fe2+)7Si8O22(OH)2] et n° CAS12172-73-5 et qui est l'homologue asbestiforme de la Grunérite
  3. la trémolite-amiante ([Ca2Mg5 Si8O22(OH)2], de N° CAS 77536-68-6 et qui est l'homologue asbestiforme de la trémolite),
  4. l'actinolite-amiante ([Ca2(Mg, Fe2+)5Si8O22(OH)2], de n° CAS77536-66-4, et qui est l'homologue asbestiforme de l'actinolite),
  5. l'anthophyllite-amiante ([(Mg, Fe2+)7Si8O22(OH)2], de n° CAS 77536-67-5, et qui est l'homologue asbestiforme de l'anthophyllite).

Parmi ceux-ci, seuls l'amosite et la crocidolite ont été industriellement exploités pour produire des fibres (en Afrique du Sud, et elles comptent pour moins de 5 % de la production mondiale d’amiante-fibre)[2], mais ces roches on parfois pu être valorisées en gravier, par exemple pour produire des routes, où le matériaux peut alors se déliter et générer des fibres (dites « fragments de clivage ») dont la forme et les caractéristiques évoquent celles de l'amiante (et dont la toxicité commence seulement à être étudiée), sachant que chaque variété d'amiante réglementaire possède aussi « au moins un homologue non asbestiforme dont la composition chimique est identique »[3].

Other Languages
asturianu: Anfíbol
azərbaycanca: Amfibollar
беларуская: Амфіболы
български: Амфибол
čeština: Amfibol
dansk: Amfibol
Ελληνικά: Αμφίβολοι
English: Amphibole
Esperanto: Amfibolo
español: Anfíbol
eesti: Amfiboolid
euskara: Anfibol
فارسی: آمفیبول
suomi: Amfiboli
Gaeilge: Amfabóil
galego: Anfíbolo
עברית: אמפיבול
हिन्दी: ऐंफ़िबोल
hrvatski: Amfiboli
հայերեն: Ամֆիբոլներ
Bahasa Indonesia: Amfibol
italiano: Anfibolo
日本語: 角閃石
қазақша: Амфиболдар
ಕನ್ನಡ: ಆಂಫಿಬೋಲ್
한국어: 각섬석
Кыргызча: Амфиболдор
lietuvių: Amfibolas
Nederlands: Amfibool
norsk nynorsk: Amfibol
polski: Amfibole
português: Anfíbola
română: Amfiboli
русский: Амфиболы
srpskohrvatski / српскохрватски: Amfiboli
Simple English: Amphibole
slovenčina: Skupina amfibolu
slovenščina: Amfibol
svenska: Amfibol
тоҷикӣ: Амфиболҳо
українська: Амфіболи
oʻzbekcha/ўзбекча: Amfibollar
Tiếng Việt: Amphibol
中文: 角闪石