Ambrose Bierce

Ambrose Bierce
Description de cette image, également commentée ci-après
Ambrose Bierce par J. H. E. Partington.
Nom de naissanceAmbrose Gwinnett Bierce
Naissance
Horse Cave Creek, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès
Mexique, lieu inconnu
Activité principale
Écrivain
Auteur

Œuvres principales

Signature de Ambrose Bierce

Ambrose Gwinnett Bierce (né le à Horse Cave Creek dans l'Ohio ; mort probablement en 1914, ou peut-être le 26 décembre 1913, dans la ville de Chihuahua au Mexique — où il a été vu pour la dernière fois) est un écrivain et journaliste américain.

Il est essentiellement connu comme l'auteur du Dictionnaire du Diable et de nouvelles d'humour noir relevant fréquemment du genre fantastique[1], dont la plus célèbre est Ce qui se passa sur le pont de Owl Creek.

Parcours

Enfant de pionniers et d'origine modeste, il est autodidacte et exerce très tôt divers petits métiers ; il entre dans une école militaire mais n'y reste qu'un an.

Il est âgé de 19 ans lorsque la Guerre de Sécession éclate. Il s'engage dans le neuvième régiment de volontaires d'Indiana et devient officier dans le camp des Nordistes. Il est promu lieutenant en 1863. Blessé à la tête à la bataille de Kennesaw Mountain le 23 juin 1864, il est démobilisé en 1865 à la fin de la guerre. Son expérience des combats et les images de carnages marqueront profondément tous ses futurs écrits.

Il émigre alors vers l'Ouest et travaille au News-Letter & California Advertiser de San Francisco où il tient une rubrique satirique. Il acquiert une solide réputation de plume acerbe et devient rédacteur en chef à 26 ans. Il se marie en 1871, et publie sa première nouvelle la même année, puis part chercher fortune en Angleterre. Son séjour frise l'échec, il rentre amer aux États-Unis en 1875 où il exerce divers métiers avant de revenir au journalisme. Il est rédacteur au journal Wasp à partir du 1881 et y publie ses premières définitions qui vont constituer son futur Dictionnaire du Diable qui sera publié en 1906. Il est embauché par William Randolph Hearst, magnat de la presse, en 1887 et entame une longue et fructueuse collaboration. Son activité de nouvelliste l'occupe également beaucoup. Il corrige ses écrits dans différents recueils  : Histoires de soldats et de civils en 1891, De telles choses sont-elles possibles ? et Histoires négligeables en 1893.

Il est moins heureux dans sa vie privée : son premier fils meurt à la suite d'un duel au revolver avec un rival amoureux en 1889, il quitte sa femme en 1891 et son deuxième fils décède en 1901 des suites de son alcoolisme.

On ne connaît pas avec précision la date ni les circonstances de sa mort. Il serait allé rejoindre en octobre 1913, à l'âge de 71 ans, les rangs de l'armée du Nord de Pancho Villa pendant la guerre civile qui suivit la révolution mexicaine de 1910 et n'aurait jamais été revu. Carlos Fuentes a écrit un roman, Le Vieux Gringo, où il imagine ce qu'a pu être cette épopée.

Other Languages
العربية: أمبروز بيرس
asturianu: Ambrose Bierce
تۆرکجه: آمبروز بیرس
башҡортса: Амброз Бирс
беларуская: Амброз Бірс
беларуская (тарашкевіца)‎: Амброз Бірс
български: Амброуз Биърс
bosanski: Ambrose Bierce
čeština: Ambrose Bierce
Esperanto: Ambrose Bierce
español: Ambrose Bierce
hrvatski: Ambrose Bierce
Հայերեն: Ամբրոզ Բիրս
Bahasa Indonesia: Ambrose Bierce
Interlingue: Ambrose Bierce
íslenska: Ambrose Bierce
italiano: Ambrose Bierce
Basa Jawa: Ambrose Bierce
македонски: Емброуз Бирс
Nederlands: Ambrose Bierce
português: Ambrose Bierce
română: Ambrose Bierce
русский: Бирс, Амброз
srpskohrvatski / српскохрватски: Ambrose Bierce
slovenčina: Ambrose Bierce
Türkçe: Ambrose Bierce
українська: Емброуз Бірс
Tiếng Việt: Ambrose Bierce