Amérindiens aux États-Unis

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».
Amérindiens aux États-Unis

Populations significatives par région
Sud 1 259 230 (2010)[1]
Ouest 1 771 244 (2010)[1]
Midwest 714 792 (2010)[1]
Nord-Est 374 035 (2010)[1]
Population totale 5 220 579 (dont 2 288 331 de métis amérindiens) (2010)[1]
Autres
Langues Anglais, langues amérindiennes, espagnol et français[2]

Les Amérindiens sont les premiers occupants du continent américain et leurs descendants. En 1492, l’explorateur Christophe Colomb pense avoir atteint les Indes orientales alors qu’il vient de débarquer en Amérique, aux Antilles. À cause de cette erreur, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde.

L'arrivée des Européens en Amérique du Nord à partir du XVIe siècle provoqua d'importantes conséquences sur les Amérindiens : leur nombre s'effondra à cause des maladies, des guerres et des mauvais traitements. Leur mode de vie et leur culture subirent des mutations. Avec l'avancée de la Frontière et la colonisation des Blancs américains, ils perdirent la majorité de leur territoire, furent contraints d'intégrer des réserves. Leur situation démographique, sociale et économique ne cessa de se dégrader. Depuis les années 1970, la communauté amérindienne connaît un certain renouveau : leur population augmente, la pauvreté recule lentement, les traditions revivent. Si les Amérindiens sont désormais des citoyens à part entière, ils restent malgré tout en marge du développement américain.

Un Amérindien (détail d’un tableau de Benjamin West).
Carte des principales concentrations amérindiennes aux États-Unis.

Sommaire

Other Languages
български: Индианци в САЩ
Esperanto: Usonaj indianoj
Bahasa Indonesia: Suku Indian
norsk nynorsk: Urfolk i USA