Altermondialisme

Slogans altermondialistes lors de la manifestation au Havre contre le sommet du G8 de 2011 à Deauville.

L’altermondialisme désigne les mouvements promouvant sur l'idée qu'une autre organisation du monde et qui, sans rejeter la mondialisation, se propose de la réguler. L'hétérogénéité et la diversités des associations altermondialiste incite à parler davantage de mouvements altermondialistes au pluriel que de mouvement au singulier[1].

De manière général le mouvement s'oppose au libéralisme économique et à la mondialisation des pratiques financières pour favoriser une économie plus sociale et mieux répartie[2],[3]. On trouve un certain nombre de prises de position et de revendications communes[note 1] à de nombreuses organisations :

Ces revendications se traduisent par une recherche d'alternatives, globales et systémiques, à l'ordre international de la finance et du commerce. Marqué par une culture qui pourrait se rattacher à la tradition libertaire ou à l'écologie radicale[10], le mouvement oscille entre réformisme (par exemple à travers la revendication d'une Taxe Tobin[11] proposée par Attac) et radicalisme[12], mais se rassemble autour du slogan « Un autre monde est possible » ou plus récemment, « D'autres mondes sont possibles »[13].