Alphabet latin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Latin (homonymie).

Latin
Image illustrative de l’article Alphabet latin
Exemple d'écriture typographique en alphabet latin.
Caractéristiques
TypeAlphabet
Langue(s)Latin et langues romanes ; la plupart des langues européennes ; romanisation possible pour presque toutes les langues.,
Historique
Époque~ 700 av. J.-C. à nos jours
Système(s) parent(s)Protosinaïtique

 Phénicien
  Grec
   Étrusque
    Latin

Système(s) apparenté(s)Cyrillique, copte, arménien, runique
Système(s) dérivé(s)Nombreux
Codage
UnicodePlusieurs plans, dont 0000–007F
ISO 15924Latn
Distribution de l'alphabet latin
  •      Pays où il est utilisé en tant qu'écriture principale
  •      Pays où il est utilisé avec une autre écriture officielle

L'alphabet latin est un alphabet bicaméral comportant vingt-six lettres de base, principalement utilisé pour écrire les langues d’Europe de l'Ouest, d'Europe du Nord et d'Europe centrale, ainsi que les langues de nombreux pays qui ont été exposés à une forte influence européenne, notamment à travers la colonisation européenne des Amériques, de l'Afrique et de l'Océanie. Considéré comme système d'écriture par défaut dans le monde occidental, il a pour origine l'alphabet grec, premier alphabet utilisé en Europe et dont dérivent de tous les alphabets européens, dont le cyrillique et l'étrusque. En 2002, les utilisateurs de l’alphabet latin représentent 39 % de la population mondiale, consomment 72 % de la production imprimée et écrite sur papier dans le monde, et profitent de 84 % de l’ensemble des connexions à l’Internet[1],[2]. En raison de cette importance démographique, économique et culturelle des pays l’utilisant (notamment ceux de l’Europe et de l’Amérique du Nord), il est devenu une écriture internationale : on peut trouver des mots écrits en lettres latines dans les rues du Japon comme dans celles d’Égypte.

On nomme cet alphabet ainsi car les lettres capitales qu’il utilise pour sa graphie sont d’origine romaine (via sa langue latine), dont l’alphabet était encore monocaméral. Les lettres minuscules sont en revanche issues des formes monocamérales développées lors de la mise à l'écrit des langues germaniques.

C’est sous le règne de Charlemagne, désireux d’unifier les différentes formes d’écriture de l'Empire carolingien, qu’Alcuin mélangea ces écritures en créant la minuscule caroline qui est à la base des différentes formes de l’alphabet latin moderne, devenu ensuite bicaméral car il distingue maintenant les majuscules des minuscules pour des raisons lexicales (les lettres minuscules prennent parfois aussi la forme de lettres capitales pour des raisons orthographiques ou grammaticales, et dans les autres cas existent aussi sous la forme de petites capitales, en revanche les majuscules sont normalement toujours transcrites en grandes capitales).

Du fait de la grande variété des langues l'utilisant dans leur écriture, l'alphabet latin comporte de nombreuses extensions sous forme de signes diacritiques et de lettres supplémentaires. En effet, les vingt-six lettres fondamentales sont souvent insuffisantes pour exprimer toutes les distinctions entre phonèmes des langues considérées. Un autre moyen couramment employé pour créer des distinctions supplémentaires est le recours à des digrammes.

L’alphabet latin de base (dans sa forme simplifiée à vingt-six lettres sans les diacritiques et lettres complémentaires) a également été le seul utilisé pour noter de façon sécurisée les adresses de sites internet (URL) et de courriel, avant la création, en 2003, et l’adoption effective généralisée des noms de domaine internationalisés permettant l’utilisation d’Unicode.

Other Languages
Afrikaans: Latynse alfabet
aragonés: Alfabeto latín
asturianu: Alfabetu llatín
azərbaycanca: Latın qrafikası
башҡортса: Латин алфавиты
žemaitėška: Luotīnėšks rašts
беларуская: Лацінскі алфавіт
беларуская (тарашкевіца)‎: Лацінскі альфабэт
български: Латиница
bosanski: Latinica
буряад: Лата үзэг
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Lá-dĭng cê-mō̤
нохчийн: Латинан абат
qırımtatarca: Latin elifbesi
čeština: Latinka
словѣньскъ / ⰔⰎⰑⰂⰡⰐⰠⰔⰍⰟ: Латиньска аꙁъбоукꙑ
Ελληνικά: Λατινική γραφή
English: Latin script
Esperanto: Latina alfabeto
español: Alfabeto latino
Nordfriisk: Latiinsk alfabeet
贛語: 拉丁字母
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: Romi Lipiecho Fuddar
客家語/Hak-kâ-ngî: Lâ-tên sṳ-mû
हिन्दी: रोमन लिपि
Fiji Hindi: Roman akchhar
hrvatski: Latinica
interlingua: Alphabeto latin
Bahasa Indonesia: Alfabet Latin
italiano: Alfabeto latino
ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut: ᐃᓕᓴᐅᑎᒃ
日本語: ラテン文字
la .lojban.: latmo lerfu
Basa Jawa: Aksara Latin
Taqbaylit: Agemmay alatini
ភាសាខ្មែរ: អក្សរឡាតាំង
한국어: 로마자
къарачай-малкъар: Латин алфавит
Lëtzebuergesch: Laténgescht Alphabet
Limburgs: Latiens sjrif
lumbaart: Abecee latin
لۊری شومالی: ألئفبا لاتین
Basa Banyumasan: Alfabet Latin
Malagasy: Abidy latina
македонски: Латиница
монгол: Латин үсэг
Bahasa Melayu: Abjad Rumi
Nedersaksies: Latainse alfabet
नेपाली: रोमन लिपि
Nederlands: Latijns alfabet
norsk nynorsk: Det latinske alfabetet
Nouormand: Alphabet latin
occitan: Alfabet latin
Piemontèis: Alfabet latin
پنجابی: لاطینی لپی
português: Alfabeto latino
română: Alfabetul latin
davvisámegiella: Latiinnalaš alfabehta
srpskohrvatski / српскохрватски: Latinica
Simple English: Latin script
slovenčina: Latinské písmo
slovenščina: Latinica
Soomaaliga: Farta laatiinka
српски / srpski: Латиница
Basa Sunda: Alfabét Latin
Türkçe: Latin alfabesi
татарча/tatarça: Latin älifbası
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: لاتىن ئەلىڧبەسى
українська: Латинська абетка
oʻzbekcha/ўзбекча: Lotin alifbosi
vepsän kel’: Latinan kirjamišt
Tiếng Việt: Bảng chữ cái Latinh
吴语: 拉丁字母
хальмг: Латин бичиг
中文: 拉丁字母
文言: 拉丁字母
Bân-lâm-gú: Lô-má-jī
粵語: 拉丁字母