Alliage

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alliage (homonymie).

Un alliage est la combinaison d'un élément métallique avec un ou plusieurs autres éléments chimiques par fusion.

Un métal pur a des caractéristiques mécaniques qui sont la plupart du temps relativement faibles. Le fait d'ajouter d'autres éléments permet de « durcir » le métal en augmentant ses caractéristiques mécaniques [1]. Outre les renforcements mécaniques engendrés par déformation, tel que l' écrouissage, il existe des durcissements chimiques par addition d'éléments en solution solide ou par précipitation de phases secondaires durcissantes telles que les carbures. Ces ajouts permettent également de modifier les caractéristiques chimiques, telle que la résistance à la corrosion, ou d'améliorer d'autres caractéristiques, par exemple la coulabilité.

Dans un alliage, l'élément métallique majoritaire, c'est-à-dire constituant la plus importante partie du mélange, est appelé « métal de base » ou « base ». Les éléments ajoutés volontairement sont appelés « éléments d'alliage » ou « éléments d'addition » et les éléments non désirés sont appelés « impuretés ».

Les éléments d'alliage sont le plus souvent des métaux, mais peuvent également être d'autres éléments chimiques tels que le carbone dans l' acier ou la fonte, le silicium dans l' aluminium, etc.

Quand l'élément d'alliage n'est pas un métal, sa teneur reste généralement faible (jusqu'à quelques % massique). Ainsi, dans un acier la concentration en carbone est inférieure à 2 % massique (inférieure à 7 % massique dans le cas de la fonte), alors qu'il est possible de faire un alliage cuivre- zinc (communément appelé laiton) avec 50 % de chacun des éléments.

Histoire

Il existe également des alliages dits naturels, par exemple l' électrum, alliage d' or et d' argent natifs utilisé dans la Préhistoire et l' Antiquité : Varna, Asie Mineure, Ur, Égypte, entre autres. Au IIIe siècle av. J.-C., dans un ouvrage Sur les Pierres [2], le philosophe Théophraste explique le titre d’un alliage est déterminé en collybos [3], drachmes ou demi-drachme - ou encore en grains d' orge [4].