Alejandro Jodorowsky

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jodorowsky.
Alejandro Jodorowsky
Description de cette image, également commentée ci-après
Alejandro Jodorowsky en 2006
Naissance (88 ans)
Tocopilla ( Drapeau du Chili  Chili)
Nationalité Chilien, Français
Profession

Alejandro (ou Alexandro [1]) Jodorowsky Prullansky, dit « Jodo », né en février 1929 à Tocopilla ( Chili), est un artiste franco- chilien. Surtout connu comme scénariste de bande dessinée et réalisateur, il est également acteur, mime, romancier, essayiste, poète et auteur de performances au sein du groupe actionniste Panique, qu'il a créé avec Roland Topor et Fernando Arrabal. Au cinéma, il est l'auteur d'une poignée de films avec une forte symbolique spirituelle et syncrétique, et un aspect provocateur.

Biographie

Les débuts

Alejandro Jodorowsky est né à Tocopilla le 7 ou le 17 février 1929 [2] d'une famille juive originaire de Iekaterinoslav (actuellement Dnipro), d' Elisavetgrad (actuellement Kropyvnytsky) ainsi que d'autres villes ukrainiennes de l' Empire russe, réfugiée au Chili pour fuir les pogroms [3].

À l'âge de quatre ans, le premier mot qu'il a lu est « œil ». À partir de cet âge-là, il sait parfaitement lire et à 9 ans, il a fini de lire toute la bibliothèque municipale, surtout les romans d'aventures. À 19 ans, il découvre Franz Kafka et Fiodor Dostoïevski. Il crée ensuite un théâtre de marionnettes et fait le clown dans un cirque [4].

La période parisienne

Son père voulait qu'il devienne médecin mais en 1953, il quitte le Chili pour Paris, et travaille avec le mime Marceau pour lequel il écrit Le fabricant de masques [4]. Il met ensuite en scène Maurice Chevalier [4]. Il assiste à des cours de Gaston Bachelard auprès duquel il étudie l'histoire de l' alchimie, à la suite de sa lecture des ouvrages de Carl Gustav Jung sur le même sujet [5]. Il fréquente aussi les surréalistes. Mais en 1962, il s'en sépare et crée le groupe Panique avec Roland Topor et Fernando Arrabal, en réaction au mouvement surréaliste.

Carrière de cinéaste et tournages au Mexique

En 1965, il fonde au Mexique le théâtre d'avant-garde de Mexico. Il y tourne trois films, Fando et Lis, El Topo et La Montagne sacrée, ce dernier inspiré du Mont Analogue de René Daumal. Il étudie le zen auprès du maître Ejo Takata [5].

Le « cabaret mystique »

À partir des années 1980, il anime dans divers lieux de Paris (comme une université, un bar ou un dojo) une réunion ouverte hebdomadaire, intitulée « Le Cabaret mystique », où il témoigne — dans l'esprit d’une agora ouverte à ses auditeurs — de thèmes touchant à l'éveil intérieur comme la pratique du zen, les arts martiaux, la tradition chilienne, l'héritage spirituel de l’humanité, le massage, la « sagesse des blagues », la psychanalyse, Carlos Castaneda. On peut voir des extraits de ces réunions dans le documentaire La Constellation Jodorowsky, où l'on voit également que Jean Giraud y a participé.

Son parcours singulier est retracé dans deux ouvrages autobiographiques, Le Théâtre de la guérison et La Danse de la réalité (Albin Michel).

Descendance

Il est le père de cinq enfants, une fille, Eugenia, et quatre garçons, qu'il fit notamment jouer dans certains de ses films :

Other Languages
Simple English: Alejandro Jodorowsky