Agriculture en Arabie saoudite

Champs de céréales en 2003.
Champs vu depuis la Station spatiale internationale dans la vallée de Sirhan près de la ville de Sakaka en 2012.

L'agriculture représente approximativement 2% du produit intérieur brut du Royaume d'Arabie saoudite et emploie près de 5% de la population active. L'État est très engagé pour la production agricole du pays, qui doit cependant importer 70 % de sa nourriture. Les exportations sont principalement constituées de dattes, œufs, poisson, volaille, fruits, légumes et fleurs[1].

Caractéristiques générales

L'Arabie saoudite dispose de 3 millions d'hectares de terres arables[2].

Mais l'économie du royaume est quasiment fondée sur l'or noir et la dégringolade des tarifs pétroliers a dirigé à un relâchement du développement. Dès qu'ils ont atteint 3,5% Produit intérieur brut il y a 1 an[Quand ?], la marge de progression économique saoudienne s'est clairement diminuée en 2016, n'atteignant que 1,2% Produit intérieur brut en fonction des évaluations. Le gouffre de la dette est allé jusqu'à 14,1% Produit intérieur brut, en augmentation importante face à 2015 mais inférieur aux estimations. Le déficit publique (14% Produit intérieur brut) a clairement amélioré mais demeure soutenable en raison des grandes stocks saoudiennes. Les états financier 2017 stoppe la politique de rigueur et envisage des relevés de soutien à la marge de progression[3]

Champs de sorgho en Arabie saoudite.
Other Languages