Agnosticisme

L’agnosticisme ou pensée de l'interrogation est une attitude de pensée considérant la vérité de certaines propositions concernant notamment l'existence de Dieu ou des dieux comme inaccessible à l'intelligence humaine [1], [2], [N 1] : L'agnosticisme n'est pas forcément incompatible avec l'athéisme [3] ou le théisme même si certains agnostiques refusent de trancher [4]. Si le degré de scepticisme varie selon les individus, les agnostiques s'accordent pour dire qu'il n'existe pas de preuve définitive en faveur de l'existence ou de l'inexistence du divin, et affirment l'impossibilité de se prononcer en ce qui concerne la connaissance et aussi, parfois, en ce qui concerne la croyance ou la non-croyance.

Si les agnostiques refusent de se prononcer quant à l'existence d'une intelligence supérieure, ils n'accordent, en revanche, ou du moins tendent à n'accorder, aucune transcendance et aucune valeur sacrée aux religions (prophète, messie, textes sacrés...) et à leurs institutions (clergé, rituels et prescriptions diverses...). Ceux-ci voient en effet les religions comme de pures constructions sociales et culturelles qui auraient surtout pour fonction historique d'assurer la cohésion et l'ordre dans les sociétés humaines traditionnelles via par exemple la menace de l' enfer, la promesse du paradis ou encore la notion de péché [5]ou par le mécanisme du bouc émissaire. En d'autres termes, les religions, aux yeux d'un agnostique, seraient bien trop « humaines » de par leurs modes de fonctionnement et de par les dynamiques anthropologiques sur lesquelles elles se basent (soutien psychologique face à la mort, analogie très anthropocentrique d'un dieu bâtisseur de l'univers...) pour qu'elles aient un quelconque lien direct avec toute forme d'intelligence supérieure, tout en n'excluant pas non plus pour certains le fait que ce soit malgré tout possible. D'où cette interrogation constante propre à l'agnostique.

Termes proches

Les termes suivants sont proches, mais néanmoins distincts, de l'agnosticisme :

  • Le déisme : qui postule un être transcendant – un « dieu » indéfinissable – qui n'interagit pas avec le monde, tout en restant à l'écart de toute religion révélée et ritualisée. Même s'il peut considérer que la vérité religieuse est inconnaissable, le déisme prend position en faveur de l'existence d'un être suprême. C'était la position officielle de Benjamin Franklin, reflétée par son épitaphe [N 2].
  • L' athéisme : qui considère qu'il n'y a pas de dieu, ou en tout cas pas de raison de supposer qu'il y en ait un. Richard Dawkins présente l'agnosticisme comme simplement la version politiquement correcte de l'athéisme, montrant qu'elle ne s'en distingue en rien concrètement.
  • L’ antithéisme est une opposition active au théisme.
  • Le scepticisme philosophique : attitude considérant que la vérité sur ce qui échappe à l'expérience ne peut être connue avec certitude. Selon cette attitude philosophique, et selon la formule de Bertrand Russell « on ne doit prendre position que sur preuve, et s'en abstenir lorsque la preuve fait défaut » [6].
  • L' apathéisme : qui considère que la question de l'existence ou de l'inexistence de divinités ne possède pas d'intérêt ni d'utilité pratique. Un exemple est la célèbre réponse du mathématicien Pierre-Simon de Laplace interrogé par Napoléon sur l'absence de dieu dans son système du monde : « Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse ».

Ainsi le déisme est bien un théisme même s'il peut, pour certains, incorporer une certaine notion de scepticisme. Bertrand Russel et Richard Dawkins, tous les deux non-croyants, ne prétendent pas non plus que la question de l'inexistence (ou l'existence) est connaissable. Car si toute croyance n'est pas forcément une connaissance, toute connaissance est, notamment, une croyance (la connaissance est classiquement définie comme croyance vraie et justifiée). Comme d'autres [3], ils estiment ainsi l'agnosticisme compatible avec l'athéisme et même avec le théisme, puisque, notamment, là où l'agnostique ne se prononce pas c'est sur la connaissance de dieu. Reconnaître cette position ne nécessite d'ailleurs pas d'être agnostique et athée. Les agnostiques peuvent ainsi, bien que pas nécessairement, s'opposer aux croyants, considérant probable ou certaine et connaissable l'existence de telles divinités, ou s'opposer aux athées estimant que l'improbabilité ou l'impossibilité atteint le rang de connaissance. Ainsi certains agnostiques se disent athées, d'autres théistes alors que d'autres se disent ni l'un, ni l'autre. Si le degré de scepticisme varie selon les individus, il est premièrement intéressant de remarquer que ceux qui affirment connaître (gnosis ou γνῶσις signifiant l'action de connaître en grec ancien) peuvent, paradoxalement, en théorie avoir un niveau de doute plus élevé que l'agnostique étant donné que pour certains la certitude totale n'est pas nécessaire à la connaissance ou réciproquement pour certains agnostiques un niveau très élevé de certitude n'est pas suffisant pour qu'une croyance atteigne la valeur de connaissance. Et que deuxièmement, les agnostiques s'accordent pour dire qu'il n'existe pas de preuve définitive (assez pour qu'une croyance atteigne la valeur de connaissance) en faveur de l'existence ou de l'inexistence du divin, et affirment l'impossibilité de se prononcer en matière de connaissance et même parfois de croyance bien que le fait qu'une connaissance est un cas particulier de croyance soit classiquement admis en philosophie même après Edmund Gettier.

Other Languages
Afrikaans: Agnostisisme
Alemannisch: Agnostizismus
aragonés: Agnosticismo
العربية: لاأدرية
مصرى: لاادريه
asturianu: Agnosticismu
azərbaycanca: Aqnostisizm
беларуская: Агнастыцызм
беларуская (тарашкевіца)‎: Агнастыцызм
български: Агностицизъм
bosanski: Agnosticizam
català: Agnosticisme
čeština: Agnosticismus
Cymraeg: Agnosticiaeth
Deutsch: Agnostizismus
Zazaki: Agnostisizm
Ελληνικά: Αγνωστικισμός
English: Agnosticism
Esperanto: Agnostikismo
español: Agnosticismo
euskara: Agnostizismo
Gaeilge: Agnóisí
Gàidhlig: Adhbharachas
galego: Agnosticismo
עברית: אגנוסטיות
हिन्दी: अज्ञेयवाद
hrvatski: Agnosticizam
Հայերեն: Ագնոստիցիզմ
interlingua: Agnosticismo
Bahasa Indonesia: Agnostisisme
íslenska: Guðleysi
italiano: Agnosticismo
日本語: 不可知論
Patois: Agnastisizim
Basa Jawa: Agnostisisme
қазақша: Агностицизм
한국어: 불가지론
Lëtzebuergesch: Agnostizismus
lumbaart: Agnosticism
lietuvių: Agnosticizmas
latviešu: Agnosticisms
македонски: Агностицизам
Bahasa Melayu: Agnostisisme
Mirandés: Agnosticismo
Plattdüütsch: Agnostizismus
नेपाली: अज्ञेयवाद
नेपाल भाषा: अज्ञेयवाद
Nederlands: Agnosticisme
norsk nynorsk: Agnostisisme
norsk bokmål: Agnostisisme
occitan: Agnosticisme
ਪੰਜਾਬੀ: ਅਬੋਧਵਾਦ
polski: Agnostycyzm
português: Agnosticismo
română: Agnosticism
русский: Агностицизм
sicilianu: Agnosticismu
srpskohrvatski / српскохрватски: Agnosticizam
Simple English: Agnosticism
slovenčina: Agnosticizmus
slovenščina: Agnosticizem
српски / srpski: Агностицизам
svenska: Agnosticism
Tagalog: Agnostisismo
Türkçe: Agnostisizm
українська: Агностицизм
اردو: لامعرفت
oʻzbekcha/ўзбекча: Agnostitsizm
Tiếng Việt: Thuyết bất khả tri
Winaray: Agnostisismo
中文: 不可知论
Bân-lâm-gú: Put-khó-ti-lūn
粵語: 不可知論