Agence spatiale européenne

Image illustrative de l'article Agence spatiale européenne
Nom officiel Agence spatiale européenne
European Space Agency
Pays
Siège social Drapeau de la France Paris ( France)
(8-10 rue Mario-Nikis)
Création
Effectif 2 233 (2016)
Budget annuel en augmentation 5,75 mds d'euros (2017) [1]
Directeur général Johann-Dietrich Wörner
Site Internet www.esa.int
Le siège de l'ESA à Paris.

L’Agence spatiale européenne (ASE [2] ; en anglais : European Space Agency ; allemand : Europäische Weltraumorganisation), le plus souvent désignée par son sigle anglophone ESA, est une agence spatiale intergouvernementale coordonnant les projets spatiaux menés en commun par une vingtaine de pays européens. L'agence spatiale, qui par son budget (5 750 millions d'euros en 2017) est la troisième agence spatiale dans le monde après la NASA et l' agence spatiale fédérale russe, a été fondée le . Les activités de l'agence couvrent l'ensemble du domaine spatial : les sciences avec l' astrophysique, l'exploration du Système solaire, l'étude du Soleil et la physique fondamentale ; l'étude et l'observation de la Terre avec des satellites spécialisés ; le développement de lanceurs ; les vols habités à travers sa participation à la Station spatiale internationale ; la navigation par satellite avec le programme Galileo ; les télécommunications spatiales pour lesquelles l'agence finance la mise au point de nouveaux concepts ; la recherche dans le domaine des technologies spatiales. L'ESA participe également à des programmes spatiaux initiés par d'autres agences spatiales.

La stratégie est définie par un conseil dans lequel chaque pays membre dispose d'un représentant. Les programmes initiés par l'agence, qui représentent 75 % du budget, sont financés directement par les pays membres. Ceux-ci versent une contribution proportionnelle à leur PIB pour le financement de 20 % du budget (programme scientifique et frais généraux) et participent dans des proportions de leur choix aux programmes facultatifs. Le quart du budget est fourni par l' Union européenne et EUMETSAT pour le développement du segment spatial de ces programmes gérés par ces institutions (programme Galileo, satellites météorologiques, GMES/Copernicus). Certains des pays membres conservent, à côté de leur participation aux programmes européens, des programmes spatiaux purement nationaux.

L'agence spatiale européenne, qui a son siège à Paris, confie après sélection sur appel d'offres les travaux de recherche et le développement des engins spatiaux aux universités, instituts et industriels des pays membres en appliquant le principe du « retour géographique » : les dépenses de l'agence dans chaque pays sont au prorata de la contribution. L'agence emploie environ 2 250 personnes (2013) et dispose de plusieurs établissements spécialisés. Son centre principal est l' ESTEC aux Pays-Bas qui est dédié à la conception et aux tests des engins spatiaux. Les autres centres importants sont l' ESOC en Allemagne (suivi et contrôle des missions en cours) et l' ESTRACK (réseau mondial d'antennes paraboliques, pour assurer la liaison avec les engins spatiaux). L'ESA utilise aussi les installations du centre de lancement de Kourou, établissement du CNES pour le lancement de ses fusées.

Sommaire

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: Эўрапейская касьмічная агенцыя
føroyskt: ESA
furlan: ESA
galego: ESA
Bahasa Indonesia: European Space Agency
한국어: 유럽 우주국
Lëtzebuergesch: European Space Agency
lumbaart: ESA
Bahasa Melayu: Agensi Angkasa Eropah
مازِرونی: اسا (سازمان)
sicilianu: ESA
srpskohrvatski / српскохрватски: Evropska svemirska agencija
Simple English: European Space Agency
Kiswahili: ESA
тоҷикӣ: Еврокосмос
татарча/tatarça: Awrupa ğälämi agentlığı
oʻzbekcha/ўзбекча: Yevropa kosmik agentligi