Afrique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Afrique (homonymie).
Afrique

Carte de localisation de l'Afrique.
Superficie 30 415 873 km2
Population 1 216 130 000 hab. (2016 [1])
Densité 40 hab./km2
Pays 54
Dépendances 17
Principales langues arabe, amharique, tigrinya, tamazight, swahili, anglais, français, portugais, afrikaans, haoussa, bambara, yoruba, dioula, fang, lingala, bété, baoulé, peul, wolof, soninké, moré, malgache, kituba, somali, agni
Point culminant Kilimandjaro (pic Uhuru), 5 891,8 m
Principale étendue d'eau Lac Victoria
Fuseaux horaires UTC-1 ( Cap-Vert)
UTC+4 ( Maurice)
Principales villes 20 plus importantes par ordre décroissant du nombre d'habitants
Lagos - Le Caire - Kinshasa - Nairobi - Alger - Khartoum - Luanda - Ibadan - Dar es Salam - Kano - Abidjan - Alexandrie - Addis-Abeba - Accra - Casablanca - Le Cap - Durban - Dakar - Mogadiscio - Pretoria [2]
photo de la Terre vue de l'espace, centrée sur l'Afrique
L'Afrique vue de l'espace.

L'Afrique, terme à l' étymologie incertaine, est un continent qui couvre 6 % de la surface terrestre et 20 % de la surface des terres émergées. Sa superficie est de 30 415 873 km2 avec les îles, ce qui en fait la troisième mondiale si l'on compte l'Amérique comme un seul continent. Avec plus de 1,2 milliard d'habitants, l'Afrique est le deuxième continent le plus peuplé après l' Asie et représente 16,4 % de la population mondiale en 2016. Le continent est bordé par la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l’ océan Indien au sud-est et l’ océan Atlantique à l’ouest.

L'Afrique est traversée, presque en son milieu, par l' équateur et présente plusieurs climats : chaud et humide au plus près de l'équateur, tropical dans les régions comprises entre l'équateur et les tropiques, chaud et aride autour des tropiques, tempéré dans les zones d'altitude. Le continent est caractérisé par le manque de précipitations régulières. En l'absence de glaciers ou de systèmes montagneux aquifères, il n'existe pas de moyen de régulation naturelle du climat à l’exception des côtes. Les terres arides représentent 60 % de son territoire. Son environnement est néanmoins très riche — on l'appelle le « paradis de la biodiversité » — et le continent abrite le second massif forestier continu mondial, mais cet environnement est menacé par la déforestation et la baisse de la biodiversité, conséquences du changement climatique et de la pression anthropique.

Selon la théorie dominante, le continent est considéré comme le berceau de l'humanité, là où sont apparus les ancêtres de l'Homme, puis, il y a 200 000 ans environ, l' homme moderne qui s'est ensuite répandu sur le reste du globe. Le Sahara, le plus grand désert chaud du monde, a créé un hiatus, conduisant à des évolutions historiques distinctes entre le nord et le sud. À la période historique, la civilisation de l' Égypte antique se développe le long du Nil, l'Afrique subsaharienne voit naître ses propres civilisations dans les zones de savanes et l' Afrique du nord, rive sud de la Méditerranée, subit l'influence des phéniciens, des grecs et des romains. À compter de 3000 3000 av. J.-C. l'Afrique connaît l' expansion bantoue. Il s'agit d'un mouvement de population en plusieurs phases, orienté globalement du nord, depuis le grassland du Cameroun actuel, vers le sud, jusqu'en Afrique australe, atteinte aux débuts de l'ère chrétienne. L'expansion bantoue explique la carte ethno-linguistique actuelle de la zone subsaharienne.

La religion chrétienne s'implante en l'Afrique dès le ier siècle, essentiellement dans la partie nord du continent. Le viie siècle voit les débuts de l' Islam en Afrique, lequel s'installe sur la côte est et dans le nord du continent jusqu'à la frange septentrionale de la zone subsaharienne. L'Afrique du nord est, dans le même temps, arabisée. En Afrique subsaharienne, à partir du viiie siècle et jusqu'au xviie siècle, de puissants et riches empires se succèdent. Vers la fin de cette période, au xve siècle, les Portugais, suivis par d'autres nations européennes, installent sur la côte ouest un trafic d'esclaves, la traite atlantique, qui s'ajoute à la traite intra-africaine et à la traite orientale qui sévissent déjà sur le continent.

Le xviiie siècle marque le début des explorations européennes, suivies par la colonisation massive du continent entre la fin du xixe et le début du xxe siècle. La traite esclavagiste cesse au début du xxe siècle, mais l'Afrique est presque entièrement sous domination coloniale jusqu'à la fin du xxe siècle, ce qui modèle jusqu'à aujourd'hui les frontières et les économies des pays concernés.

La plupart des États obtiennent leur indépendance entre la fin des années 1950 ( Maroc, Tunisie, Ghana…) et le milieu des années 1970 ( Angola, Mozambique…). L'Afrique indépendante est constituée essentiellement de «  démocraties imparfaites » voire de « régimes autoritaires » et les conflits y sont nombreux. Depuis l'accession à l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, l'Afrique, comprenant Madagascar, compte 54 États souverains (non inclus la RASD et le Somaliland).

Les pays du continent présentent la croissance démographique la plus importante de la planète et une situation sanitaire qui s'améliore nettement tout en progressant moins vite que dans les autres pays en développement.

L'Afrique repose sur une organisation sociale fondée sur la famille élargie et l'appartenance ethnique ; on recense un millier d'ethnies sur le continent. Elle possède en parallèle la diversité linguistique la plus élevée du monde avec près de 2 000 langues vivantes.

L'Afrique contemporaine est dans une situation où le poids de sa démographie est délicat à gérer (chômage, financement de l'éducation…) car elle reste le continent le moins développé malgré une forte croissance depuis le début du xxie siècle, laquelle a permis l'émergence d'une classe moyenne moins féconde, aux revenus plus élevés. Elle est en outre confrontée aux violences terroristes parmi les plus meurtrières de la planète.

L'Afrique s'inscrit positivement dans la mondialisation culturelle ; l'art africain excelle dans des domaines, danse, musique et art plastique particulièrement, qui lui permettent de rayonner partout dans le monde.

Économiquement, le commerce intercontinental est soutenu depuis l'époque antique et, à l'époque des grands empires, le continent est le fournisseur d' or de l'Occident et de l'Orient. Plus tard, la colonisation entraîne une spécialisation massive des économies coloniales qui deviennent presque exclusivement extraverties, dévolues à l'exportation des matières premières, minérales et agricoles, vers les métropoles. Sachant qu'elle possède encore d'importantes réserves minières et pétrolières, cette situation perdure au xxie siècle, avec, en corollaire, des États rentiers et des oligarchies qui captent les revenus au détriment de populations restées pauvres. Sa place dans la mondialisation économique actuelle est minime, au contraire des siècles passés. Certains pays ont cependant amorcé un tournant économique durant la période récente grâce à la diversification économique, le développement du secteur tertiaire et la « croissance inclusive ».

Sommaire