Afrikaans

Afrikaans
Afrikaans
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud  Afrique du Sud
Drapeau de la Namibie  Namibie
Nombre de locuteurs 1re langue : 6,86 millions
total : au moins 15 millions
Typologie SVO flexionnelle accentuelle
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de l'Afrique du Sud  Afrique du Sud
Drapeau de la Namibie  Namibie
Codes de langue
ISO 639-1 af
ISO 639-2 afr
ISO 639-3 afr
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF af
Linguasphère 52-ACB-ba
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Artikel 1

Alle menslike wesens word vry, met gelyke waardigheid en regte, gebore. Hulle het rede en gewete en behoort in die gees van broederskap teenoor mekaar op te tree.

L'afrikaans est une langue germanique issue du néerlandais, parlée en Afrique du Sud et en Namibie, notamment par les peuples de langue afrikaans dont les Afrikaners. Le mot afrikaans signifie « africain » en néerlandais.

Histoire

Article connexe : littérature afrikaans.

L'afrikaans est originellement dérivée de la langue néerlandaise parlée par les colons néerlandais débarqués en Afrique du Sud. Après de nombreuses années en Afrique loin de l'influence culturelle des Pays-Bas, la langue des colons, nommés «  Boers », signifiant « paysan/agriculteurs», a suffisamment dérivé du néerlandais pour devenir l'afrikaans, une langue à part entière.

La langue afrikaans est aussi parlée par les Coloured, en particulier dans les régions du Cap occidental et du Cap du Nord. Voir : Peuples de langue afrikaans.

En 1875, Stephanus Jacobus du Toit fait partie d'un groupe d'enseignants et de pasteurs de l'Église réformée hollandaise qui forment à Paarl dans la colonie du Cap un mouvement de revendication culturel, Die Genootskap van Regte Afrikaners (l'« Association des vrais Afrikaners ») dont l'objectif est de défendre et d'imposer l'afrikaans au côté de l' anglais comme langue officielle de la colonie. Il s'agit pour eux de donner à la langue parlée par les paysans afrikaners ses lettres de noblesse et d'en faire un véritable outil de communication écrit [1].

En 1876, c'est à cette fin que le mouvement dirigé par Du Toit lance une revue en afrikaans, Die Afrikaanse Patriot, dont S. J. du Toit devient le rédacteur en chef et dont la devise est : « Écrivez comme vous parlez ». En publiant la prose des lecteurs du journal, Du Toit veut éveiller la conscience nationale des Afrikaners et les libérer de leur complexe d'infériorité culturelle face aux Anglais. Dès lors, la défense de la langue se confond avec celle de l'identité afrikaans [2].

En 1877, S. J. Du Toit publie le premier livre d' histoire des Afrikaners, écrit qui plus est en afrikaans, Die Geskiedenis van ons Land in die Taal van ons Volk (« L'histoire de notre pays dans la langue de notre peuple ») qui s'apparente à un manifeste politique des Afrikaners empreint de mysticisme. Il relate la lutte d'un petit peuple élu pour rester fidèle au dessein de Dieu, de la révolte de 1795 aux exécutions de Slagter's Neck en 1815, du Grand Trek de 1836, identifié à l'exode d' Égypte, au meurtre de Piet Retief et au triomphe de Blood River [3].

Après avoir obtenu d'abord que le néerlandais soit considéré comme une des deux langues nationales, le combat du mouvement identitaire afrikaner se focalise sur la promotion de l'afrikaans, le droit d'enseignement en cette langue et le droit de le parler dans les administrations publiques. C'est au bout d'un long combat culturel et linguistique qu'en 1925, le gouvernement de James Barry Hertzog confère à l'afrikaans le statut de langue nationale au côté de l' anglais (à la place du néerlandais). Jusqu'en 1990, l'afrikaans sera une des trois langues officielles du Sud-Ouest africain (au côté de l' anglais et de l' allemand).

La littérature afrikaans développa une tradition poétique, tendant à romantiser l'histoire des Blancs sud-africains. C'est sans doute à cause de cette association de l'afrikaans à l'idéologie de l'« afrikanerdom » que la population noire a tant résisté à l'enseignement de l'afrikaans (cf. les émeutes de Soweto en 1976).

Mais une innovation importante dans les lettres afrikaans, celle des Sestigers (les « gens des années soixante »), a introduit de nouveaux courants. Ordinairement opposés à l' apartheid et influencés par exemple par Michel Foucault, l' ANC, et d'autres courants de gauche, les Sestigers ont un peu rompu les liens entre l'afrikaans et l'apartheid. On doit donc noter, parmi les écrivains afrikaans modernes les plus importants, André Brink, Breyten Breytenbach (un citoyen sud-africain et français), Deon Meyer (romans policiers) et Adam Small (un poète dit « de couleur »).

Karel Schoeman, né en 1939 à Trompsburg ( État libre d'Orange), est un romancier d' Afrique du Sud qui écrit en afrikaans, dont les œuvres commencent à être connues internationalement. Romans : En étrange pays (édition originale en afrikaans n’ Ander Land, 1984 /traduction anglaise Another Country, 1991, traduit de l'anglais en français en 1991, rééd. 2007), La Saison des adieux (publié en afrikaans en 1990 en Afrique du Sud, traduction française 2004, Prix Amphi 2004), Retour au pays bien-aimé (publié en afrikaans en 1972, traduit en 2006 en France), et Cette vie (édition originale afrikaans en 1993, traduction française 2009, Prix du meilleur livre étranger 2009).

Depuis 1994, l'afrikaans est l'une des onze langues officielles du pays mais en pratique, l' anglais est la seule langue publique, ce qui a poussé les Afrikaners à entamer un troisième taalbeweging (mouvement linguistique) pour rétablir l'égalité de leur langue avec l'anglais pour la troisième fois dans l'histoire. Dans l'Afrique du Sud contemporaine, on a essayé d'employer le terme Afrikaanses comme appellation ethnique pour désigner les peuples de langue afrikaans pour remplacer le mot afrikaner, mais cette tentative politiquement correcte a échoué.

Other Languages
Afrikaans: Afrikaans
አማርኛ: አፍሪካንስ
aragonés: Idioma afrikaans
asturianu: Afrikaans
azərbaycanca: Afrikaans
Boarisch: Afrikaans
žemaitėška: Afrėkanu kalba
беларуская: Афрыкаанс
беларуская (тарашкевіца)‎: Афрыкаанс
български: Африканс
brezhoneg: Afrikaneg
català: Afrikaans
کوردی: ئافریکانس
čeština: Afrikánština
Чӑвашла: Африкаанс
Cymraeg: Afrikaans
dansk: Afrikaans
Deutsch: Afrikaans
Zazaki: Afrikaanki
emiliàn e rumagnòl: Afrikaans
English: Afrikaans
Esperanto: Afrikansa lingvo
español: Afrikáans
euskara: Afrikaans
فارسی: آفریکانس
suomi: Afrikaans
føroyskt: Afrikaans mál
Nordfriisk: Afrikaans
Frysk: Afrikaansk
Gàidhlig: Afraganais
Avañe'ẽ: Afrikáans
客家語/Hak-kâ-ngî: Nàm-fî Hò-làn-ngî
עברית: אפריקאנס
Fiji Hindi: Afrikaans bhasa
hrvatski: Afrikaans
hornjoserbsce: Afrikaanšćina
Հայերեն: Աֆրիկաանս
interlingua: Afrikaans
Bahasa Indonesia: Bahasa Afrikaans
Ilokano: Aprikaans
íslenska: Afríkanska
Basa Jawa: Basa Afrikaans
ქართული: აფრიკაანსი
қазақша: Африкаанс
къарачай-малкъар: Африкаанс тил
kernowek: Afrikaans
Limburgs: Afrikaans
lingála: Afrikansi
lietuvių: Afrikanų kalba
latviešu: Afrikandu valoda
Baso Minangkabau: Bahaso Afrikaans
македонски: Африканс
മലയാളം: ആഫ്രികാൻസ്
Bahasa Melayu: Bahasa Afrikaans
Plattdüütsch: Afrikaans
Nedersaksies: Afrikaans
Nederlands: Afrikaans
norsk nynorsk: Afrikaans
norsk: Afrikaans
Novial: Afrikansum
Nouormand: Afrikaans
Sesotho sa Leboa: Afrikaans
occitan: Afrikaans
Kapampangan: Amanung Afrikaans
Papiamentu: Afrikaans
Piemontèis: Lenga afrikaans
پنجابی: افریقان
português: Língua africâner
Runa Simi: Afrikans simi
română: Limba afrikaans
русский: Африкаанс
Kinyarwanda: Ikinyafurikansi
sicilianu: Afrikaans
davvisámegiella: Afrikánsagiella
srpskohrvatski / српскохрватски: Afrikaans
Simple English: Afrikaans
slovenčina: Afrikánčina
slovenščina: Afrikanščina
Gagana Samoa: Faʻa Afelika
српски / srpski: Африканс (језик)
Sesotho: Seburu
Seeltersk: Afrikoansk
svenska: Afrikaans
Kiswahili: Kiafrikaans
ślůnski: Godka afrikaans
Setswana: Seburu
Türkçe: Afrikaans
татарча/tatarça: Африкаанс
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: ئاڧرىقانچە
українська: Африкаанс
oʻzbekcha/ўзбекча: Afrikaans
Tshivenda: Afrikaans
vèneto: Afrikaans
vepsän kel’: Afrikaans
Tiếng Việt: Afrikaans
West-Vlams: Afrikoans
Winaray: Afrikaans
isiXhosa: IsiBhulu
მარგალური: აფრიკაანსი
Zeêuws: Afrikaons
中文: 南非語
Bân-lâm-gú: Afrikaans-gí
isiZulu: IsiBhunu