Affaire du sang contaminé

L'affaire du sang contaminé est un drame sanitaire, considéré comme un scandale, ayant touché plusieurs pays dans les années 1980 et 1990 à la suite d'infections par transfusion sanguine. En raison de mesures de sécurité inexistantes ou inefficaces, plusieurs personnes ont été contaminées par le VIH ou l'hépatite C à la suite d'une transfusion sanguine.

L'épidémie du SIDA fut initialement identifiée dans les années 1980. Par la suite, de nombreuses années de recherche ont été nécessaires avant de découvrir le VIH et de comprendre ses modes de transmission, notamment par le sang. Le délai avant l'adoption de mesures de prévention adéquates a provoqué la contamination, souvent fatale, de plusieurs centaines de personnes[1].

Contexte

L'affaire du sang contaminé a été révélée dans plusieurs médias, grâce à la Protection des sources d'information des journalistes permettant d'éviter que les personnes ayant révélé l'affaire ne soient inquiétées, mais trop tardivement.