Affaire Julia

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Julia.

L'affaire Julia, du nom de Didier Julia, député UMP, est le nom donné à l'intervention de ce député dans des prises d'otages de journalistes français en Irak.

Protagonistes

Membres de l’« équipe Julia »

  • Didier Julia, député UMP ;
  • Philippe Brett, président fondateur de l'OFDIC et ancien garde du corps de Bruno Gollnisch, Serge Tchuruk et du président du Conseil de l'Europe ;
  • Moustapha Aziz, ministre conseiller de Côte d'Ivoire à l'UNESCO, auparavant homme d'affaires dans le secteur des armes, et supposé fournisseur des armées de la Côte d'Ivoire[1],[note 1];
  • Pierre Girard-Hautbout[3], bras doit de Philippe Brett[4], homme d'affaires du lobby pro-Saddam depuis les années 1990[5].
  • Philippe Evanno, personnel de l'université Paris IV-Sorbonne, ancien responsable de l'UNI ;
  • Bruno Carnez, ancien directeur à l'UNESCO.
  • « K. » (pour Libération), franco-tunisien, selon Le Figaro « condisciple de faculté de Philippe Evanno ». Selon Le Point, Karim Guellaty, auteur d'un « Que sais-je ? » sur le droit musulman ;
  • « J. » (pour Libération), homme d'affaires franco-irakien. Selon Le Point, Khaled Jassem, négociant en fruits et légumes.

Officiels français

Other Languages