Affaire Dreyfus

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Affaire Dreyfus.

Affaire Dreyfus
Émile Zola, J'accuse…!
Émile Zola, J'accuse…!

Nature du crimeEspionnage
Type de crimeEspionnage et intelligence avec l'ennemi
TitreAffaire Alfred Dreyfus
Pays de lieu du crimeDrapeau de la France France
VilleParis
Jugement
StatutAffaire jugée : condamné à la déportation à perpétuité et à la dégradation publique (1894) puis à dix ans de réclusion (1899) ; acquitté le
TribunalConseil de guerre de la prison du Cherche-Midi de Paris (1894)
Conseil de guerre de la Xe région militaire de Rennes (1899)
Date du jugement
RecoursRequête en révision acceptée le
Arrêt cassé le
Gracié le
Acquitté sans renvoi le

L'affaire Dreyfus est un conflit social et politique majeur de la Troisième République survenu à la fin du XIXe siècle, autour de l'accusation de trahison faite au capitaine Alfred Dreyfus qui est finalement innocenté. Elle a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906, la divisant profondément et durablement en deux camps opposés, les « dreyfusards » partisans de l'innocence de Dreyfus, et les « antidreyfusards » partisans de sa culpabilité.

La condamnation fin 1894 du capitaine Dreyfus — pour avoir prétendument livré des documents secrets français à l'Empire allemand — était une erreur voire un complot judiciaire[1],[2] sur fond d'espionnage, dans un contexte social particulièrement propice à l'antisémitisme et à la haine de l'Empire allemand à la suite de son annexion de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine en 1871. L'affaire rencontre au départ un écho limité, avant qu'en 1898 l'acquittement du véritable coupable et la publication d'un pamphlet dreyfusard par Émile Zola, J'accuse…!, provoquent une succession de crises politiques et sociales. À son paroxysme en 1899, l'affaire révéla les clivages de la France de la Troisième République, où l'opposition entre les camps dreyfusard et antidreyfusard suscita de très violentes polémiques nationalistes et antisémites, diffusées par une presse influente. Elle s'acheva en 1906, par un arrêt de la Cour de cassation qui innocenta et réhabilita définitivement Dreyfus.

Cette affaire est souvent considérée comme le symbole moderne et universel de l'iniquité[3] au nom de la raison d'État, et reste l'un des exemples les plus marquants d'une erreur judiciaire difficilement réparée, avec un rôle majeur joué par la presse et l'opinion publique.

Sommaire

Other Languages
Alemannisch: Dreyfus-Affäre
العربية: قضية دريفوس
azərbaycanca: Dreyfus işi
български: Делото Драйфус
bosanski: Afera Dreyfus
català: Afer Dreyfus
Cymraeg: Achos Dreyfus
Esperanto: Dreyfus-skandalo
español: Caso Dreyfus
euskara: Dreyfus afera
galego: Caso Dreyfus
hrvatski: Afera Dreyfus
Bahasa Indonesia: Skandal Dreyfus
íslenska: Dreyfus-málið
italiano: Affare Dreyfus
қазақша: Дрейфус іci
Lëtzebuergesch: Affär Dreyfus
latviešu: Dreifusa lieta
македонски: Афера Драјфус
Nederlands: Dreyfusaffaire
português: Caso Dreyfus
srpskohrvatski / српскохрватски: Dreyfusova afera
Simple English: Dreyfus Affair
slovenčina: Dreyfusova aféra
slovenščina: Afera Dreyfus
српски / srpski: Драјфусова афера
Türkçe: Dreyfus Olayı
українська: Справа Дрейфуса
Tiếng Việt: Vụ Dreyfus