Ada (langage)

Ada
Date de première version 1980
Paradigme orienté objet
Auteur équipe de CII Honeywell Bull
Typage statique
Influencé par Algol 68
Pascal
Modula-2
C++
Smalltalk
Java
Eiffel
ALGOL 60 ( en) Voir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation Windows, Linux, VxWorks
Site web www.adaic.org Voir et modifier les données sur Wikidata
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ada.
Ada Lovelace (1840).

Ada est un langage de programmation orienté objet dont les premières versions remontent au début des années 1980.

Présentation

Ada [1] est un langage de programmation conçu par l’équipe de CII-Honeywell Bull dirigée par Jean Ichbiah en réponse à un cahier des charges établi par le département de la Défense des États-Unis (DoD). Son développement a commencé au début des années 1980 pour donner Ada 83. Pour cela, l'équipe de Jean Ichbiah s'est inspirée de son précédent langage LIS (Langage d'Implémentation de Systèmes), conçu à la CII pour permettre le développement de systèmes d'exploitation portables (à 95 %, disait Ichbiah).

Ada 83 a été ensuite repris et amélioré au milieu des années 1990 pour donner Ada 95, le second langage objet normalisé de manière internationale (publié en février 1995, il est précédé de peu par Common Lisp, publié en décembre 1994). Sous les auspices de l’ Organisation internationale de normalisation (ISO), le langage a bénéficié d'un amendement (Ada 2005) puis d'une nouvelle révision appelée Ada 2012.

Le nom Ada a été choisi en l’honneur d’ Ada Lovelace, sans doute la première informaticienne de l’histoire. Il est associé à la couleur verte car, lors de l’appel d’offre du DoD, les différentes propositions étaient désignées par des couleurs pour éviter tout biais, et l’équipe qui l’a conçu était l’équipe verte.

Voici quelques particularités d’Ada :

  • typage statique ;
  • module par les paquetages et contrôle fin de la visibilité ;
  • syntaxe claire et non ambiguë (inspirée de celle du langage Pascal) ;
  • généricité ;
  • programmation par contrat;
  • multi-tâche ;
  • traits temps réel intégrés au langage (tâches, objets protégés, interruptions) ;
  • bibliothèques normalisées ;
  • liens avec les autres langages ;
  • annexes temps réel avec le Profil Ravenscar pour les systèmes sûrs ;
  • le document de la norme ISO est librement téléchargeable (voir ci-dessous).

Il est souvent utilisé dans des systèmes temps réel et embarqués nécessitant un haut niveau de fiabilité et de sécurité. De nos jours, Ada est employé bien sûr par son initiateur, mais aussi dans toutes les technologies de pointe : en France, l’automobile, les transports ferroviaires ( Alstom, Siemens Mobility, Ansaldo STS), les technologies aéronautiques ( Thales Air Systems, Thales Avionics, Airbus, EADS Défense et sécurité) et les technologies spatiales ( Thales Alenia Space, EADS Astrium, CNES, Arianespace).

En 2013, il est possible de trouver des compilateurs Ada pour certains systèmes d’exploitation (Windows, Linux, VxWorks) et architectures matérielles, y compris un compilateur libre ( GNAT, inclus dans GNU Compiler Collection) compilant de l’Ada 83/95/2005/2012.

Ada est parfois utilisé en introduction aux cours de programmation informatique avancée [2], et il peut être utilisé pour les cours d'introduction à la programmation [3].

Other Languages
azərbaycanca: Ada dili
български: Ada
বাংলা: অ্যাডা
Чӑвашла: Ада
Ελληνικά: Ada
Bahasa Indonesia: Ada (bahasa pemrograman)
日本語: Ada
қазақша: Ада (ADA)
한국어: 에이다
norsk bokmål: Ada
srpskohrvatski / српскохрватски: Ada (programski jezik)
slovenščina: Ada (programski jezik)
українська: Ada
中文: Ada