Acide de Lewis

Un acide de Lewis (du nom du chimiste américain Gilbert Newton Lewis qui en a donné la définition) est une entité chimique dont un des atomes la constituant possède une lacune électronique, ou case quantique vide, ce qui la rend susceptible d'accepter un doublet d'électrons, et donc de créer une liaison covalente avec une base de Lewis (donneuse de doublet électronique provenant d'un doublet non liant). Cette lacune peut être notée en représentation de Lewis par un rectangle vide. Par exemple, un composé comme possède une lacune électronique et sera donc un acide de Lewis. Aussi, les organomagnésiens R-Mg-X (très utilisés en chimie organique) sont des acides de Lewis.

Les réactions acide-base selon Lewis sont donc en fait simplement des réactions de complexation.

Les acides de Brønsted ne sont pas toujours des acides de Lewis. On peut être tenté de dire que la définition d'un acide de Lewis est plus générale que celle de Brønsted, mais en réalité ce n'est pas une généralisation c'est une autre façon de modéliser des réactions, en chimie organique notamment les acides au sens de Brønsted ne sont pas forcément des acides au sens de Lewis. Les acides de Lewis et de Brønsted ont en commun d'acidifier les solutions (en général) lorsqu'on les y introduit... si tant-est que cette notion soit adaptée au solvant utilisé (solvants protiques...). Pour les solutions aqueuses c'est le cas.

Other Languages