Achille Compagnoni

Achille Compagnoni
Description de cette image, également commentée ci-après
Achille Compagnoni en 1955
Biographie
NationalitéDrapeau de l'Italie Italie
Naissance,
Santa Caterina Valfurva (Italie)
Décès (à 94 ans),
Aoste (Italie)
Carrière
Discipline(s)Alpinisme
Ascension(s) notable(s)Première ascension du K2

Achille Compagnoni est un alpiniste italien né le à Santa Caterina di Valfurva (Italie) et mort le à Aoste, à l'âge de 94 ans.

Il est connu notamment pour avoir été le premier homme à avoir atteint le sommet du K2, le , accompagné de Lino Lacedelli. Ils étaient tous deux membres d'une équipe d'une dizaine de personnes comprenant, entre autres, Walter Bonatti. Cette expédition a été organisée par Ardito Desio.

La conquête du K2

Compagnoni au sommet du K2 le 31 juillet 1954.

En 1953, alors que l'Everest est conquis par le Néo-Zélandais Edmund Hillary, accompagné du sherpa Tensing Norgay, le K2 reste le plus grand sommet invaincu. Mais l’autoritaire Ardito Desio, soutenu par le premier ministre De Gasperi, organise son expédition avec l’autorisation du premier ministre de la toute nouvelle République pakistanaise.

Il sélectionne, à la suite de sévères examens médicaux, 11 grimpeurs qu’il envoie s’entraîner et tester le matériel dans les Alpes. Au Pakistan, l’expédition ne compte pas moins de 13 tonnes de matériel, 700 porteurs et 8 camps de base. Mais la mort d’un des alpinistes, Mario Puchoz, jeta un froid sur l’expédition.

Pendant la nuit du 30 au 31, entre l’avant-dernier et le dernier camp, ce fut la tragédie. Deux hommes étaient chargés d’apporter aux deux alpinistes de tête les bouteilles d’oxygène nécessaires à l’assaut final. Or le Hunza Mahdi et le benjamin de l’expédition, Walter Bonatti, arrivés trop tard ne trouvent pas le dernier camp. L’erreur ? Compagnoni et Lacedelli l’ont installé bien plus haut que la position pourtant convenue la veille.

Sans équipement, ils sont contraints à un terrible bivouac, auquel ils parviennent à survivre au prix de graves gelures aux pieds et aux mains pour Mahdi, qui sera amputé. Ils reviennent miraculeusement au matin alors que leurs compagnons descendent de leur tente pour chercher les bouteilles et réaliser l'assaut final.

Le , après plus de dix heures d'efforts, Lacedelli et Compagnoni étaient les premiers hommes à avoir gagné contre le sommet.

Le monde apprit le qu’au sommet du K2 flottait le drapeau italien.