Accords de Camp David

Les accords de Camp David furent signés le , par le président égyptien Anouar el-Sadate et le Premier ministre israélien Menahem Begin, sous la médiation du président des États-Unis, Jimmy Carter. Ils consistent en deux accords-cadres qui furent signés à la Maison-Blanche après 13 jours de négociations secrètes à Camp David. Ils furent suivis de la signature du premier traité de paix entre Israël et un pays arabe : le traité de paix israélo-égyptien de 1979.

Contexte général

À sa prise de fonction le , le président Jimmy Carter souhaita relancer le processus de paix au Proche-Orient qui avait peu évolué à cause de la campagne électorale américaine de 1976. Suivant les conseils de la Brookings Institution, Carter décida d'opter pour une nouvelle approche de discussions multipartites plutôt que pour l'habituelle tradition diplomatique américaine d'envoyer des émissaires dans la région, à la façon d'un Henry Kissinger après la guerre de Kippour de 1973. Ainsi, Carter souhaita inclure une délégation palestinienne dans les négociations dans l'espoir de trouver une solution finale et globale. À la fin de la première année de l'administration Carter, le président avait déjà rencontré Anouar el-Sadate pour l'Égypte, Hafez el-Assad pour la Syrie et Yitzhak Rabin pour Israël.

Carter souhaitait partir de la conclusion de la conférence de Genève de 1973 pour relancer le processus de paix en demandant à Israël de se retirer de tous les territoires conquis sur chacun des fronts, et notamment en Cisjordanie. La situation politique en Israël changea avec l'élection de Menahem Begin et d'un gouvernement Likoud (droite israélienne) en mai 1977. Begin semblait plus favorable que les travaillistes qui s'étaient succédé au pouvoir depuis 1948, pour reprendre les termes de la conférence de Genève. Il n'était pas opposé à l'idée de rendre le Sinaï à l'Égypte, ni à discuter avec des interlocuteurs palestiniens, mais il préférait (tout comme Sadate) des discussions bilatérales, et surtout il était très ferme sur son refus de perdre le contrôle de la Cisjordanie.

Other Languages
বাংলা: Camp David Accords
Bahasa Melayu: Perjanjian Kem David
srpskohrvatski / српскохрватски: Sporazum iz Camp Davida