Abri de Cro-Magnon

Abri de Cro-Magnon
Image illustrative de l'article Abri de Cro-Magnon
Abri de Cro-Magnon
Coordonnées44° 56′ 25″ nord, 1° 00′ 35″ est
PaysDrapeau de la France France
RégionNouvelle-Aquitaine
DépartementDordogne
Localité voisineLes Eyzies-de-Tayac
Occupation humainePaléolithique supérieur
ProtectionLogo monument historique Classé MH (1957)
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1979)

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

(Voir situation sur carte : Dordogne)
Abri de Cro-Magnon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abri de Cro-Magnon

L'abri de Cro-Magnon est un site préhistorique situé dans la commune des Eyzies-de-Tayac (Dordogne, France), à quelques centaines de mètres de la gare des Eyzies. Outre des sépultures, ce site éponyme de l'homme de Cro-Magnon a livré des outils en silex et des éléments de parure attribués à l'Aurignacien ou au Gravettien.

L'ouverture au public du site touristique s'est effectuée en 2014.

Histoire et étymologie

Plaque commémorative
Plaque de l'Unesco

En 1868, lors des travaux de construction d'une route (et non, comme on le dit souvent, de la voie ferrée[1], inaugurée en août 1863) reliant le village des Eyzies au bourg de Tayac[2],[3], outre des silex et des os travaillés, des ossements humains furent mis au jour sur un terrain au pied d’une falaise formant un abri naturel (cros veut dire creux en occitan).

Lors de ces travaux, les ouvriers du chantier, ayant besoin de pierres, les prélevaient au pied de la falaise toute proche. L'abri sous roche était déjà connu, mais pas dans son intégralité. C'est l'enlèvement de pierres qui a permis la mise au jour des restes humains et des silex. Le chantier fut alors arrêté par Édouard Lartet, qui mandata son fils Louis pour effectuer les premiers relevés[4].

L'abri est classé au titre des monuments historiques par arrêté du [5] et, depuis 1979, le site est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, en association avec d'autres sites et grottes ornées de la région sous le nom de « sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère ».

Racheté par Jean-Max Touron, déjà responsable de cinq autres sites touristiques en Dordogne[Note 1], le site a été aménagé et est devenu payant en avril 2014[1],[6].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Other Languages
беларуская: Пячора Кра-Маньён
brezhoneg: Cro-Magnon
català: Cròs Manhon
Esperanto: Kro Magnon
hrvatski: Cro-Magnon
русский: Кро-Маньон
srpskohrvatski / српскохрватски: Cro-Magnon
српски / srpski: Пећина Кромањон
українська: Кро-Маньйон