Aÿ

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AY.
Aÿ
Image illustrative de l'article Aÿ
Aÿ présidant à la cérémonie de l'ouverture de la bouche de Toutânkhamon - KV62, vallée des rois
Période Nouvel Empire
Dynastie XVIIIe dynastie
Fonction Pharaon d'Égypte
Prédécesseur Toutânkhamon
Dates de fonction -1346 à -1343 (selon D. B. Redford)
-1339 à -1335 (selon R. A. Parker)
-1338 à -1335 (selon D. Arnold)
-1338 à -1334 (selon Hornung)
-1333 à -1328 (selon A. D. Dodson)
-1331 à -1327 / -1326 (selon K. A. Kitchen, C. Aldred)
-1327 à -1323 (selon J. Málek, I. Shaw, le British Museum, N. Grimal)
-1325 à -1321 (selon J. von Beckerath)
-1324 à -1321 (selon Wente)
-1323 à -1319 (selon R. Krauss)
-1322 à -1319 (selon Murnane)
-1309 à -1305 (selon H. W. Helck)
Successeur Horemheb
Famille
Père Youya (incertain)
Mère Touya (incertain)
Conjoint inconnue
Enfant(s) Néfertiti (incertain)
Deuxième conjoint Tiyi Tiyi II
Enfants avec le 2e conjoint Nakhtmin
Moutnedjemet
Troisième conjoint Ânkhésenamon (incertain)
Fratrie Tiyi (incertain)
Âanen (incertain)
Sépulture
Type Tombeau
Emplacement Vallée des rois, tombe WV23
Date de découverte 1816
Découvreur Giovanni Belzoni
Objets Sarcophage

Aÿ (II) est le douzième et avant-dernier pharaon de la XVIIIe dynastie ( Nouvel Empire). Manéthon l’appelle Aî (II) (Acherres). On situe son règne aux alentours de -1327 à -1323 [1]. Beaucoup d'incertitudes demeurent sur les événements de cette époque contemporaine de la vie du Père Divin Aÿ, et des circonstances de son accession au trône.

D'origine incertaine, mais peut-être apparenté à la famille de Tiyi Tiyi Ire, l’épouse d’ Amenhotep Amenhotep III originaire d' Akhmîm, il connaît une carrière ascendante sous le règne de deux de ses prédécesseurs [2], est contemporain de la réforme amarnienne, autant que du retour à l'orthodoxie thébaine, avant de monter sur le trône à un âge avancé, grâce à son mariage avec la reine Ânkhésenamon, la veuve de Toutânkhamon. Il ne profitera du pouvoir royal que quatre années, avant que ne lui succède finalement le général Horemheb, considéré comme le roi ayant mis un terme définitif à « l'époque amarnienne ».

Généalogie

Les origines du « Père Divin » Aÿ sont incertaines. Il pourrait être le fils de Youya (Prophète de Min) et Touya (ou Tyouyou), et donc le frère de Tiyi Tiyi Ire, l’épouse d’ Amenhotep Amenhotep III, appartenant déjà, dans ce cas, à une famille très influente originaire d'Akhmîm.

Il épouse Tiyi Tiyi II (ou Ti), et a au moins un fils, Nakhtmin qui, sous Toutânkhamon, a le titre de général.

Son épouse, Tiyi II, est citée comme nourrice de Néfertiti, la grande épouse royale d' Akhénaton, et Moutnedjemet, la future épouse d' Horemheb, comme Sœur de la grande épouse royale. Aussi certains spécialistes pensent-ils qu'Aÿ fut le père des deux femmes, bien qu'il n'y ait aucune certitude.

Enfin en 1931, la découverte par Percy Newberry dans un magasin de souvenirs du Caire, d'un anneau sur le chaton duquel les noms de Aÿ et d' Ânkhésenamon, veuve du roi Toutânkhamon sont accolés, entourés dans un cartouche, a permis d'avancer la possibilité qu'Aÿ ait pris la jeune femme pour épouse afin de légitimer son accession au trône [3] [réf. insuffisante]. Mais l'absence de tout autre trace de cette union, et le fait qu'Aÿ se soit fait représenter dans son tombeau en compagnie de son ancienne épouse Tiyi II, ne plaident pas en faveur de cette hypothèse [[réf. souhaitée].

Other Languages
Afrikaans: Ai
العربية: آي (فرعون)
azərbaycanca: II Eye
català: Ay
čeština: Aj II.
Deutsch: Eje II.
English: Ay
español: Ay
euskara: Ay
فارسی: آیی
suomi: Ay
עברית: איי (פרעה)
hrvatski: Aj
magyar: Ay
Bahasa Indonesia: Ay
italiano: Ay
ქართული: ეიე
lietuvių: Ajas (faraonas)
Nederlands: Eje
polski: Aj (faraon)
português: Ay (faraó)
română: Ay (faraon)
русский: Эйе
srpskohrvatski / српскохрватски: Ay
සිංහල: ආයි
slovenčina: Aje II.
српски / srpski: Ај (фараон)
svenska: Ay (farao)
Tagalog: Ay (paraon)
Türkçe: Ay (firavun)
українська: Ай (фараон)
Tiếng Việt: Ay (pharaon)
Yorùbá: Ay
中文: 阿伊