Aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg

Article général Pour un article plus général, voir Aéroport.
Aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg
EuroAirport Basel Mulhouse Freiburg (en)
Flughafen Basel Mülhausen Freiburg (de)
image illustrative de l’article Aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg
Localisation
PaysDrapeau de la France France
VilleSaint-Louis et Blotzheim (Alsace)
Dessert :
- Bâle (Suisse)
- Mulhouse (France)
- Fribourg (Allemagne)
Date d'ouverture8 mai 1946
Coordonnées47° 35′ 59″ nord, 7° 31′ 54″ est
Superficie+ de 450 ha
Altitude270 m (885 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
BSL MLH EAP
BSL MLH EAP

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
BSL MLH EAP
BSL MLH EAP

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
BSL MLH EAP
BSL MLH EAP

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
BSL MLH EAP
BSL MLH EAP
Pistes
DirectionLongueurSurface
15/333 900 m (12 795 ft)béton
26/081 820 m (5 971 ft)béton
Informations aéronautiques
Code AITABSL MLH EAP
Code OACILFSB LSZM
Nom cartographiqueBALE MULHOUSE
Type d'aéroportAéroport international
GestionnaireEuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg

L'aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg ou EuroAirport (code AITA : EAP • code OACI : LFSB) est un aéroport international franco-suisse situé sur les communes françaises alsaciennes de Saint-Louis et Blotzheim, entre Mulhouse, Bâle, et Fribourg-en-Brisgau, à la frontière tripoint entre la France, la Suisse, et l'Allemagne. Son statut d'aéroport « binational » implique la présence d'une partie suisse (code AITA : BSL • code OACI : LSZM) et d'une partie française (code AITA : MLH • code OACI : LFSB). Il s'agit du seul aéroport au monde à posséder ce statut.

Avec plus de 7 millions de passagers en 2015, il est le plus important aéroport du Grand Est, septième aéroport français, et le troisième aéroport de Suisse après Genève et Zurich. Il est la base principale des compagnies Easyjet Switzerland, ASL Airlines Switzerland, et la base secondaire de wizzair,Sky Work Airlines et TUIfly. Il dessert en particulier des destinations régulières d'Europe et du bassin méditerranéen (Maroc, Algérie, Égypte, Israël et Turquie...), et également Montréal (Canada), Dubai, les îles Canaries (Espagne), l'Islande, le Cap-Vert, Chypre, et Madère (Portugal)...

Histoire

Dans les années 1930, il apparaît aux autorités suisses que l'aérodrome de Bâle-Sternenfeld devient trop petit en raison de la hausse du trafic aérien et l'apparition d'appareils plus gros[1]. Il est alors envisagé de construire un aéroport à cheval sur la frontière franco-suisse, sur les communes d'Allschwil en Suisse et Bourgfelden en France, mais le projet est abandonné en raison de la Seconde Guerre mondiale[1]. Dès le conflit terminé, la France réserve l'emprise actuelle de l'aéroport, à charge de la Suisse de construire les infrastructures[1]. Les travaux débutent avant la signature de l'accord et après deux mois, l'aéroport est inauguré le . Entre-temps, le premier appareil se pose sur les pistes le 2 mai. La Convention internationale est finalement signée à Berne le [2].

Des travaux d'agrandissement sont entrepris, notamment avec la construction de la route douanière en 1952, la construction du terminal passager en 1970 et l'extension de la piste principale à 3 900 mètres de longueur pour accueillir les gros porteurs[1].

La numérotation des pistes est modifiée le 25 septembre 2008 : la dénomination technique de la piste principale (piste Nord/Sud 16/34) devient la piste 15/33, la nouvelle désignation prenant en compte les nouvelles valeurs de la déclinaison magnétique transmises aux aérodromes français par le Service d’Information Aéronautique (SIA)[3].

Du 17 avril 2010 à minuit au 20 avril 2010 à huit heures, l'aéroport est contraint de fermer, tout comme la quasi-totalité des aéroports européens, en raison du passage d'un nuage de cendre volcanique émis par le volcan islandais Eyjafjöll.

En avril 2011, l'aéroport est le théâtre d'un fait divers avec le meurtre d'un contrôleur aérien alors qu'il allait prendre son poste dans la tour de contrôle[4]. Un suspect est rapidement identifié et activement recherché par les polices allemandes, françaises et suisses[4].

Depuis la fermeture de la liaison entre Strasbourg-Entzheim et Orly le 26 mars 2016[5] (Entzheim-CDG était fermé depuis avril 2013) et la fin du trafic commercial à Colmar-Houssen, l'Euroairport assure les dernières liaisons aériennes directes entre l'Alsace et Paris, dont il dessert les deux aéroports, CDG et Orly. Ces dernières sont en augmentation de 6 % par rapport à 2014 [6], concurrençant le TGV.[2]

Other Languages