1994

Événements

Afrique

Algérie

  • 30 janvier : Nomination par le Haut Comité d'Etat du général Liamine Zeroual comme Président de la République Algérienne.
  • 10 mars : Evasion d'un millier de détenus islamistes de la prison de Tazoult.
  • 12 mars : opération de ratissage de l'armée dans la région de Batna. Bombardements aériens des maquis environnants. Une centaine de civils et de maquisards tués.
  • 21 mars : rappel de 50 000 réservistes pour renforcer les effectifs de l'armée.
  • Avril : dévaluation du dinar de 40 %. Rééchelonnement de la dette algérienne par le FMI.
  • Juin : création de la première milice civile contre les islamistes dans la région de Bouira.
  • Juillet : Création de l' Armée Islamique du Salut, bras armé du FIS dissous.
  • 11 juillet : crédit français de 6 milliards de francs.
  • 25 septembre : enlèvement chanteur berbère Matoub Lounès. Il sera libéré quelques jours après.
  • 31 octobre : échec des négociations avec les partis d'opposition. Annonce par le président Zéroual d'élections présidentielles.
  • 1er novembre : un bombe explose dans un cimetière, tuant 5 jeunes scouts. L'attentat est retransmis en direct à la télévision.
  • 24 décembre : détournement par le GIA d'un Airbus d'Air France.

Rwanda

  • 6 avril : Attentat contre l'avion présidentiel en phase d’atterrissage à Kigali. Décès du président de la République Hutu Juvénal Habyarimana. Des militaires du Front Patriotique Rwandais (pro-Tutsi) pénètrent à l'intérieur du pays.
  • 7 avril : Appel de la Radio des Milles collines « Abattez les grands arbres ». Commencement des premiers massacre de Tutsis par les milices Hutus ( Interahamwe, Impuzamugambi). Plusieurs hutus modérés, dont la première ministre Agathe Uwilingiyimana sont assassinées par les milices. Toute résolution pacifique de la crise devient impossible. Des unités de l'armée rwandaise, la FAR, participent directement au massacre.
  • 8 avril : Évacuation des ressortissants étrangers.
  • 21 avril : l'ONU fait passer le contingent des casques bleus déployés dans le pays de 2 500 à 250 hommes, rendant toute opération de secours impossible.
  • 17 mai : embargo de l'ONU sur les armes à destination du pays, qui ne sera pas respecté.
  • 31 mai : un rapport de l'ONU évalue le nombre de victimes à 500 000 depuis le commencement du génocide.
  • 22 juin : Opération Turquoise, la France, sous mandat de l' ONU, déploie 3 500 hommes dans le sud du pays pour protéger les réfugiés. Les massacres de Tutsis continuent néanmoins d'ensanglanter le Rwanda.
  • 4 juillet : la capitale, Kigali, est prise par les troupes du FPR. L'armée nationale est mise en déroute. Fuite de plus d'un million de hutus du pays.
  • 17 juillet : Victoire militaire définitive du FPR sur le FAR. Fin du génocide du Rwanda. 800 000 personnes ont été massacrées, plus d'un million déplacés.

Amérique

Articles détaillés : 1994 au Canada et 1994 aux États-Unis.

Asie et Pacifique

Proche-Orient

14 avril : tir ami sur un UH-60 Black Hawk américain à Erbil en Irak pendant l'Opération Provide Comfort
  • 21 janvier ( Syrie) : mort du fils du président Hafez el-Assad, Basil, prétendant à la direction du régime, dans un accident de voiture. Son frère Bashar est porté au-devant de la scène politique.
  • 25 février : un colon juif extrémiste massacre 29 fidèles musulmans priant dans le caveau des patriarches à Hébron. Des manifestations populaires éclatent et sont réprimées par la police israélienne, qui fait plusieurs dizaines de victimes. Le colon, Baruch Goldstein, meurt peu après son intervention armée. Yitzhak Rabin adresse des excuses officielles à Yasser Arafat, condamne deux organisations extrémistes juives mais refuse toute évacuation des colons, en particulier à Hébron.
  • 27 février : un attentat contre une église fait dix morts à Zouk Mikhaïl au Liban.
  • 23 mars ( Liban) : interdiction des Forces libanaises et arrestation de leur direction à la suite d'attentats [18].
  • 6 avril : début des attentats-suicides perpétrés par le Hamas contre Israël. 8 morts et 44 blessés à Afoula dans un attentat à la voiture piégée.
  • 13 avril : cinq morts dans un attentat-suicide dans un autobus à Hadera.
  • 24 avril : le chef des FL Samir Geagea est arrêté. Il passe en procès et est condamné à la réclusion à perpétuité [19].
  • 4 mai : accord d’autonomie de la Palestine signé au Caire pour une période intermédiaire de cinq ans. Création d’une autorité palestinienne de 24 membres et d’une force de police palestinienne. L' OLP obtient la gestion de Gaza et Jéricho.
  • 4 mai : l’ Azerbaïdjan devient membre du programme de partenariat pour la paix de l’OTAN.
  • 5 mai : fondation de Solidere. Programme de reconstruction du centre-ville de Beyrouth (18 milliards de dollars).
  • 9 mai : cessez-le-feu entre l’ Arménie et l’ Azerbaïdjan [20] tandis que le président Aliev semble décidé à mener à leur terme les négociations engagées avec le gouvernement arménien.
  • 10- 25 mai : retrait militaire des Israéliens de Gaza et de Jéricho.
  • 27 mai : adhésion du Kazakhstan au Partenariat pour la Paix de l' OTAN.
  • 1er juillet : arrivée d' Arafat à Gaza. Il doit maintenir l’ordre dans les territoires autonomes et empêcher la poursuite des attentats islamistes. Pour éviter la guerre civile, il refuse de mener la répression et favorise l’intégration des radicaux aux nouvelles structures en place.
  • 5 juillet : visite « historique » de Yasser Arafat à Jéricho.
  • 25 juillet : Yitzhak Rabin et Hussein de Jordanie signent à Washington une déclaration mettant fin à l’état de guerre. Hussein se voit reconnaître la fonction de « gardien des Lieux Saints » musulmans de Jérusalem, ce qui entraîne les protestations de l’ OLP.
  • 24 août- 10 septembre : le parti Baas remporte à nouveau les élections législatives en Syrie [21]. Les candidats indépendants remportent un tiers des sièges.
  • 14 août [22] : à la suite d'un attentat contre des colons israéliens, plusieurs responsables du Hamas sont arrêtés par l’ autorité palestinienne.
  • Octobre : échec d’une tentative de putsch contre le président d’ Azerbaïdjan Aliev. L’état d’urgence est instauré en Azerbaïdjan.
  • 7 octobre [23] : les États-Unis accusent l’ Irak de concentrer des troupes à la frontière avec le Koweït [24]. Des troupes américaines sont immédiatement envoyées dans l’émirat. Saddam Hussein retire ses hommes mais démontre ainsi la totale dépendance des monarchies du Golfe envers la puissance américaine.
  • 19 octobre : une opération suicide du Hamas contre un bus à Tel-Aviv fait 22 morts civils [25]. Une nouvelle campagne d’attentats entraîne le bouclage des territoires par Israël en janvier 1995.
  • 26 octobre : traité de paix entre Israël et la Jordanie. La frontière entre les deux états reste celle de la Palestine mandataire. La répartition de l’eau est mieux assurée, au profit de la Jordanie.
  • 29 octobre : conférence économique de Casablanca réunissant des hommes politiques et des hommes d’affaires arabes et israélien. Elle discute de projet de coopération régionale avec libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, en partenariat avec l’Union européenne.
  • 6 novembre : élection et référendum constitutionnel au Tadjikistan qui permettent à Emomali Rahmonov (aujourd'hui appelé Emomalii Rahmon) d’être élu à la présidence du Parlement et d’assumer ainsi les fonctions de chef de l’État. La Russie, très attachée au règne d’un ordre laïque dans la région, maintient des troupes au Tadjikistan afin d’empêcher les infiltrations des islamistes extrémistes à partir de l’ Afghanistan.
  • 10 novembre : à la suite d'une médiation russe, le Parlement irakien et le conseil de la révolution reconnaissent les frontières internationales du Koweït [26].
  • 18 novembre : des affrontements entre islamistes et la police palestinienne font une quinzaine de morts. À la fin de l’année, le processus de paix est arrêté.
  • 27 décembre ( Algérie) : quatre Pères blancs — Alain Dieulangrand (75 ans), Charles Decker (70 ans), Jean Chevillard (69 ans) et Christian Chessel (36 ans), sont assassinés dans leur monastère près de Tizi Ouzou. Un commando de six hommes armés, habillés en policier, les ont abattus les uns après les autres.
  • La croissance s’accélère au Liban (8 % en 1994, 7 % en 1995) mais le poids des charges financières la fait chuter à la fin de la décennie (4 % en 1996, 3,5 % en 1997, 2 % en 1998).
  • Au Kurdistan irakien, les partis politiques se sont transformés en milices armées et vivent de la taxation, des transports et de l’aide internationale. L’Union du peuple kurde (UPK) de Jalal Talabani et le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani s’affrontent militairement, entraînant la mort de centaines de personnes. L’ Iran et la Turquie interviennent au Kurdistan irakien pour mettre fin aux guérillas qui touchent leurs pays. Les États-Unis organisent en Europe des réunions de réconciliations mais n’obtiennent que des trêves temporaires.

Europe

Articles détaillés : 1994 par pays en Europe et 1994 en Europe.
Other Languages
Аҧсшәа: 1994
Afrikaans: 1994
Alemannisch: 1994
አማርኛ: 1994 እ.ኤ.አ.
aragonés: 1994
العربية: 1994
مصرى: 1994
asturianu: 1994
авар: 1994 сон
Aymar aru: 1994
azərbaycanca: 1994
башҡортса: 1994 йыл
Boarisch: 1994
žemaitėška: 1994
Bikol Central: 1994
беларуская: 1994
беларуская (тарашкевіца)‎: 1994
български: 1994
भोजपुरी: १९९४
বাংলা: ১৯৯৪
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মারি ১৯৯৪
brezhoneg: 1994
bosanski: 1994.
català: 1994
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1994 nièng
нохчийн: 1994 шо
Cebuano: 1994
کوردیی ناوەندی: ١٩٩٤
qırımtatarca: 1994
čeština: 1994
kaszëbsczi: 1994
Чӑвашла: 1994
Cymraeg: 1994
dansk: 1994
Deutsch: 1994
Zazaki: 1994
dolnoserbski: 1994
Ελληνικά: 1994
emiliàn e rumagnòl: 1994
English: 1994
Esperanto: 1994
español: 1994
eesti: 1994
euskara: 1994
suomi: 1994
Võro: 1994
føroyskt: 1994
arpetan: 1994
Nordfriisk: 1994
furlan: 1994
Frysk: 1994
Gaeilge: 1994
Gagauz: 1994
贛語: 1994年
Gàidhlig: 1994
galego: 1994
Avañe'ẽ: 1994
Gaelg: 1994
客家語/Hak-kâ-ngî: 1994-ngièn
עברית: 1994
हिन्दी: १९९४
Fiji Hindi: 1994
hrvatski: 1994.
hornjoserbsce: 1994
Kreyòl ayisyen: 1994 (almanak gregoryen)
magyar: 1994
Հայերեն: 1994
interlingua: 1994
Bahasa Indonesia: 1994
Ilokano: 1994
Ido: 1994
íslenska: 1994
italiano: 1994
日本語: 1994年
la .lojban.: 1994moi
Basa Jawa: 1994
ქართული: 1994
қазақша: 1994 жыл
ಕನ್ನಡ: ೧೯೯೪
한국어: 1994년
къарачай-малкъар: 1994 джыл
Ripoarisch: Joohr 1994
Kurdî: 1994
коми: 1994 во
kernowek: 1994
Кыргызча: 1994
Latina: 1994
Lëtzebuergesch: 1994
лезги: 1994 йис
Limburgs: 1994
Ligure: 1994
lumbaart: 1994
lingála: 1994
lietuvių: 1994 m.
latviešu: 1994. gads
मैथिली: १९९४
Basa Banyumasan: 1994
олык марий: 1994
Māori: 1994
Baso Minangkabau: 1994
македонски: 1994
മലയാളം: 1994
монгол: 1994 он
मराठी: इ.स. १९९४
кырык мары: 1994 и
Bahasa Melayu: 1994
မြန်မာဘာသာ: နိုဝင်ဘာ ၁၉၉၄
эрзянь: 1994 ие
Dorerin Naoero: 1994
Nāhuatl: 1994
Napulitano: 1994
Plattdüütsch: 1994
Nedersaksies: 1994
Nederlands: 1994
norsk nynorsk: 1994
norsk bokmål: 1994
Novial: 1994
Nouormand: 1994
Sesotho sa Leboa: 1994
occitan: 1994
ଓଡ଼ିଆ: ୧୯୯୪
Ирон: 1994-æм аз
ਪੰਜਾਬੀ: 1994
Kapampangan: 1994
Papiamentu: 1994
Deitsch: 1994
पालि: १९९४
Norfuk / Pitkern: 1994
polski: 1994
Piemontèis: 1994
پنجابی: 1994
português: 1994
Runa Simi: 1994
română: 1994
русский: 1994 год
русиньскый: 1994
саха тыла: 1994
sardu: 1994
sicilianu: 1994
Scots: 1994
sámegiella: 1994
srpskohrvatski / српскохрватски: 1994
සිංහල: 1994
Simple English: 1994
slovenčina: 1994
slovenščina: 1994
Soomaaliga: 1994
shqip: 1994
српски / srpski: 1994
Seeltersk: 1994
Basa Sunda: 1994
svenska: 1994
Kiswahili: 1994
ślůnski: 1994
தமிழ்: 1994
తెలుగు: 1994
tetun: 1994
тоҷикӣ: Соли 1994
ไทย: พ.ศ. 2537
Türkmençe: 1994
Tagalog: 1994
Tok Pisin: 1994
Türkçe: 1994
татарча/tatarça: 1994 ел
reo tahiti: 1994
удмурт: 1994 ар
українська: 1994
اردو: 1994ء
oʻzbekcha/ўзбекча: 1994
vèneto: 1994
Tiếng Việt: 1994
West-Vlams: 1994
Volapük: 1994
walon: 1994
Winaray: 1994
хальмг: 1994 җил
ייִדיש: 1994
Yorùbá: 1994
Zeêuws: 1994
中文: 1994年
Bân-lâm-gú: 1994 nî
粵語: 1994年