1891

Événements

Afrique

Samori Touré, dessin d'Edouard Riou.
  • 10 mars : Louis Archinard quitte Nyamina pour marcher contre Samori Touré [4]. Les hostilités reprennent entre l’empire du Ouassoulou et la France, car Samori Touré n’accepte pas la présence d’une mission militaire française chez son ennemi Tiéba, roi de Sikasso. Sachant qu’il ne peut compter sur une alliance avec d’autres chefs africains et qu’il ne peut résister aux troupes françaises en s’enfermant dans des postes fortifiés, Samori divise ses forces en trois groupes. Le premier, armé de fusils à tir rapide reçus de Sierra Leone ou de trafiquants français, combat les troupes françaises tout en pratiquant la politique de la terre brûlée. Le second, armé de fusils à pierre et à piston, a pour charge de lever l’impôt et de recruter des guerriers parmi les populations qui se trouvent derrière le premier groupe. Le troisième, armé comme le second, combat à l’est des tribus africaines et conquiert des territoires qui permettent à Samori de se replier sans difficultés.
  • 24 mars [5] : un accord anglo-italien reconnaît le protectorat de Rome sur l’ Éthiopie et persuade le sultan de Zanzibar de louer à l’ Italie la côte du Benadir (annexée à la Somalie en 1905). En contrepartie, l’Italie s’engage à ne pas perturber le régime des eaux du Nil et de ses affluents en y construisant des barrages.
  • 30 mars : Louis Archinard passe le Niger à Niantokoro [6] ; il atteint Bissandougou en avril. Samori Touré doit fuir.
Bunkeya  (en), capitale de Msiri, fortifiée de palissades. Le Garaganza est un royaume prospère, situé dans la région très riche en cuivre du Katanga, qui pratique le commerce du cuivre, du fer, de l’ivoire et des esclaves. Craignant une annexion par les Britanniques des terres situées au sud du Congo, les Belges s’emparent du Garaganza, qui sera annexé à l’ État du Congo.
  • 6 octobre : décret de l’ État indépendant du Congo reconnaissant les chefferies traditionnelles [20] et proclamant domaine de l’État les terres non occupées de façon apparente par les indigènes (bâties ou cultivées). L’exploitation de l’ ivoire, du caoutchouc, de la gomme, etc. devient de fait monopole de l’État (décret du ) [21].
  • 30 octobre : constitution d’une Polizeitruppe au Cameroun par les Allemands [22]. Les « Dahoméens » sont enrôlés de force comme soldats. À la suite de soulèvements populaires et une mutinerie en 1893, une Schutztruppe (troupe coloniale) est créée en 1895 [23].


Amérique

24 février : promulgation de la constitution du Brésil
  • 7 janvier, Chili : la décision du président du Chili José Manuel Balmaceda de gouverner sans les députés après que la majorité libérale du Parlement s'est divisée sur le choix de son successeur déclenche une révolte menée par des parlementaires soutenus par la marine (Jorge Montt). Balmaceda est déposé ( 29 août) [27].
  • 24 février : promulgation de la nouvelle constitution qui crée la république laïque et fédérale du Brésil. Le général Manuel Deodoro da Fonseca en est le premier président élu [28]. La constitution, calquée sur le modèle des États-Unis, n’est guère adaptée aux exigences brésiliennes. Les provinces deviennent des États avec leur propre gouvernement, leurs finances et leur police armée.
  • 29 août : guerre civile au Chili entre libéraux et positivistes. Démission du président José Manuel Balmaceda. Le régime présidentiel est remplacé par une période de parlementarisme marquée par la corruption et la fraude électorale qui permet à l’oligarchie de conserver le pouvoir [27].
  • 31 août : mise en place d’une république parlementaire au Chili. Jorge Montt, commandant de la marine qui à renversé Balmaceda, doit composer avec les nombreux partis qui bloquent toutes les décisions politiques, sociales ou économiques. Les gouvernements qui se succèderont jusqu’en 1914 seront frappés d’immobilisme [27].
  • 3 novembre, Brésil : le président Manuel Deodoro da Fonseca choisit de dissoudre l’Assemblée nationale et d’imposer un pouvoir dictatorial, mais poussé à la démission par une révolte de la Marine, il cède le pouvoir le 23 novembre au vice-président Floriano Peixoto (le maréchal de fer). Il annule la dissolution, révoque tous les gouverneurs qui avaient soutenu Deodoro et se rend maître de la situation. Il maintient la République sous la protection de l’armée [14].

Asie

  • 9 janvier, Inde : ouverture du débat sur le Age of Consent bill au Conseil législatif impérial ( Imperial Legislative Council  (en)) à Calcutta [30]. Il s'agit d’interdire les rapports sexuels entre époux si la mariée n’a pas 12 ans. Bal Gangadhar Tilak, qui a rejoint le Congrès national indien en 1890, résolument antibritannique, s’oppose à la loi au nom de la défense des traditions. Il prend la direction d’un courant extrémiste pendant les années 1890 [31].
  • Février [32] : la Porte crée des contingents de cavalerie légère kurde pour le maintien de l’ordre en Anatolie ( Hamidiés) [33]. La présence de ces contingents, officiellement dirigés contre les Russes et les Britanniques, va accroître les tensions entre Arméniens et Kurdes, ces derniers donnant un caractère de djihad à leur mission.
  • 19 mars : traité d’amitié, de commerce et de navigation entre la Grande-Bretagne et Mascate et Oman [34]. Les Britanniques contrôlent la route maritime de l’ Inde.
  • 9- 17 mai, Japon : le fondateur du parti de la liberté, Itagaki Taisuke, publie trois articles dans le journal Jiyū Shimbun, dans lesquels il critique le militarisme et l’autocratie. Il réclame une politique étrangère purement défensive et la réduction du budget militaire [35].
  • Novembre :
    • le général Osawa Takeo dénonce l’état d’impréparation militaire du Japon [39] et sera radié pour indiscrétion en décembre. Toutefois tous les députés à la chambre élue n’obtiennent pas la réduction des dépenses militaires.
    • Chine : soulèvement dirigée par la Société de la Tempérance (Zaili) et la secte de l’Élixir d’or (Jindan dao), d’orientation antichrétienne, dans le Rehe oriental (district de Chaoyang) [40], qui se répand en Mandchourie où les populations mongoles s’opposent aux colons chinois venus du Shanxi. La répression par l’armée fait 20 000 morts [41].
  • 18 décembre, Japon : le député Shozo Tanaka présente à la chambre une pétition de paysans et de pêcheurs qui dénoncent la pollution dans la mine de cuivre d’Ashio ; le conflit n’est réglé qu’en 1897 quand 800 fermiers marchent sur Tokyo et entrent en conflit avec la police [42].
  • Décembre : début de la révolte des tabacs en Perse. L’ ayatollah Hadj Mirza Hassan Shirazi lance une fatwa qui interdit la consommation du tabac, ce qui entraîne l’annulation du monopole britannique sur le tabac [43]. Le chah cède sous la pression de l’opinion publique aux revendications du clergé chiite et des moudjahidin opposés à l’influence européenne. Par ailleurs un courant nationaliste et constitutionaliste se développe à la même époque dans les cercles intellectuels.

Europe

31 janvier : proclamation de la république à Porto.
  • 31 janvier, Portugal : révolte républicaine à Porto, vite réprimée [44].
  • 5 février (24 janvier du calendrier julien) : fondation à Bucarest par des professeurs et des étudiants d’une « Ligue culturelle pour tous les Roumains » [45].
  • 7 février : Alfred von Schlieffen, devient chef d’état-major en Allemagne (fin en 1906) [46]. Il élabore un plan d’attaque en cas de guerre : écraser la France en six semaines en violant la neutralité belge pour prendre à revers l’armée française, puis lancer la totalité des troupes contre la Russie. Ce plan sera appliqué en 1914.
  • 9 avril : fondation de la Ligue Pangermaniste ( Alldeutscher Verband) pour favoriser les intérêts économiques de l’ Allemagne d’outre mer [48]. Composée essentiellement de militaires et de hauts fonctionnaires, elle étendra rapidement ses activités à la propagande patriotique et encouragera chez les dirigeants de Berlin une politique étrangère agressive. Elle deviendra progressivement raciste et antisémite, hostile au maintien de l’ Autriche-Hongrie.
  • avril : troubles agraires en Hongrie [49].
1er mai : l’échauffourée de Clichy [50]
  • 1er juin : entrée en vigueur de la loi sur la protection des travailleurs en Allemagne [54]. Le dimanche devient jour de repos obligatoire, le travail en usine des enfants de moins de treize ans est interdit, le temps de travail des adolescents est réduit à dix heures par jour et l'âge de la retraite est fixé à 65 ans (l'espérance de vie n'est que de 45 ans !).
  • 29 juin : découverte à Xanten du cadavre de Johann Hegmann, un enfant de cinq ans. Un boucher juif, Adolf Buschhoff, est accusé de meurtre rituel ( affaire de Xanten) ; il est acquitté le [55].
Other Languages
Afrikaans: 1891
Alemannisch: 1891
አማርኛ: 1891 እ.ኤ.አ.
aragonés: 1891
العربية: 1891
مصرى: 1891
asturianu: 1891
azərbaycanca: 1891
башҡортса: 1891 йыл
Boarisch: 1891
žemaitėška: 1891
Bikol Central: 1891
беларуская: 1891
беларуская (тарашкевіца)‎: 1891
български: 1891
भोजपुरी: 1891
বাংলা: ১৮৯১
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মারি ১৮৯১
brezhoneg: 1891
bosanski: 1891.
català: 1891
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1891 nièng
нохчийн: 1891 шо
Cebuano: 1891
کوردی: ١٨٩١
qırımtatarca: 1891
čeština: 1891
kaszëbsczi: 1891
Чӑвашла: 1891
Cymraeg: 1891
dansk: 1891
Deutsch: 1891
Zazaki: 1891
Ελληνικά: 1891
emiliàn e rumagnòl: 1891
English: 1891
Esperanto: 1891
español: 1891
eesti: 1891
euskara: 1891
suomi: 1891
Võro: 1891
føroyskt: 1891
Nordfriisk: 1891
Frysk: 1891
Gaeilge: 1891
贛語: 1891年
Gàidhlig: 1891
galego: 1891
Avañe'ẽ: 1891
עברית: 1891
हिन्दी: १८९१
Fiji Hindi: 1891
hrvatski: 1891.
hornjoserbsce: 1891
Kreyòl ayisyen: 1891 (almanak gregoryen)
magyar: 1891
Հայերեն: 1891
interlingua: 1891
Bahasa Indonesia: 1891
Ilokano: 1891
Ido: 1891
íslenska: 1891
italiano: 1891
日本語: 1891年
Basa Jawa: 1891
ქართული: 1891
қазақша: 1891 жыл
ಕನ್ನಡ: ೧೮೯೧
한국어: 1891년
къарачай-малкъар: 1891 джыл
Ripoarisch: Joohr 1891
коми: 1891 во
Кыргызча: 1891
Latina: 1891
Lëtzebuergesch: 1891
лезги: 1891 йис
Limburgs: 1891
Ligure: 1891
lumbaart: 1891
lietuvių: 1891 m.
latviešu: 1891. gads
मैथिली: १८९१
Basa Banyumasan: 1891
олык марий: 1891
Māori: 1891
Baso Minangkabau: 1891
македонски: 1891
മലയാളം: 1891
монгол: 1891 он
मराठी: इ.स. १८९१
кырык мары: 1891 и
Bahasa Melayu: 1891
မြန်မာဘာသာ: ၁၈၉၁
эрзянь: 1891 ие
Nāhuatl: 1891
Napulitano: 1891
Plattdüütsch: 1891
नेपाली: सन् १८९१
नेपाल भाषा: ई सं १८९१
Nederlands: 1891
norsk nynorsk: 1891
norsk: 1891
Novial: 1891
Nouormand: 1891
Sesotho sa Leboa: 1891
occitan: 1891
ଓଡ଼ିଆ: ୧୮୯୧
Ирон: 1891-æм аз
ਪੰਜਾਬੀ: 1891
पालि: १८९१
polski: 1891
پنجابی: 1891
português: 1891
Runa Simi: 1891
română: 1891
русский: 1891 год
русиньскый: 1891
संस्कृतम्: १८९१
саха тыла: 1891
sardu: 1891
sicilianu: 1891
Scots: 1891
سنڌي: 1891ع
sámegiella: 1891
srpskohrvatski / српскохрватски: 1891
සිංහල: 1891
Simple English: 1891
slovenčina: 1891
slovenščina: 1891
shqip: 1891
српски / srpski: 1891
Seeltersk: 1891
Basa Sunda: 1891
svenska: 1891
Kiswahili: 1891
தமிழ்: 1891
తెలుగు: 1891
tetun: 1891
тоҷикӣ: Соли 1891
ไทย: พ.ศ. 2434
Türkmençe: 1891
Tagalog: 1891
Türkçe: 1891
татарча/tatarça: 1891 ел
удмурт: 1891 ар
українська: 1891
اردو: 1891ء
oʻzbekcha/ўзбекча: 1891
vèneto: 1891
Tiếng Việt: 1891
West-Vlams: 1891
Volapük: 1891
walon: 1891
Winaray: 1891
მარგალური: 1891
ייִדיש: 1891
Yorùbá: 1891
中文: 1891年
Bân-lâm-gú: 1891 nî
粵語: 1891年