1882

Événements

Afrique

Place du marché à Mogadiscio


  • Formation de la National African Company, issue de la United African Company, créée en 1879 [9].
  • À Gumbu ( Mali), les esclaves, produits de la traite gérée par les marchands arabes et libérés récemment, sont massivement affectés au tissage des étoffes.

Afrique du Nord

11 - 13 juillet : bombardement d’ Alexandrie. Les Britanniques décident l’occupation unilatérale de l’ Égypte, réprimant des soulèvements nationalistes contre Tawfiq Pacha. L’expédition d’Égypte a pour but d’éviter que les dirigeants égyptiens ne puissent impunément ne pas rembourser leurs dettes, ce qui créerait un précédent, comme de garantir l’accès aux Indes par Suez. Le gouvernement italien décline l’invitation adressé par la Grande-Bretagne pour une expédition commune en Égypte.
  • 22 avril : lorsque Paul Cambon remplace Roustan comme ministre résident à Tunis, un décret précise les fonctions du nouveau ministre résident qui peut dès lors collaborer avec les ministres tunisiens [10]. Des services dépendant du représentant de la France sont mis en place : Travaux publics et finances (1882), Enseignement ( 1883), Agriculture et Commerce ( 1890), Antiquités ( 1896), Intérieur ( 1922). Après 1882, la situation financière de la Tunisie est redressée en quelques années et le pays est mis en valeur. Une importante infrastructure ( chemin de fer et routes) est créée. Jusqu’en 1891, la Colonisation est surtout privée et s’opère en dehors de toute intervention administrative [11].
  • 11 juin : massacre d’une cinquantaine de chrétiens à Alexandrie. Début de la révolte d’ Arabi Pacha en Égypte [13]. Depuis janvier, les troubles nationalistes et antieuropéens commencés en septembre 1881 se sont étendus jusqu’à provoquer la fuite du khédive, dont le pouvoir est proclamé illégitime par une fatwa le 22 juillet [14].


  • La confrérie des Senousis se développe dans les centres urbains en Libye. Jusqu’alors implantée dans les zones retirées du désert, la confrérie fonde une nouvelle zawiya à Tripoli [16]. Des contacts sont établis avec le parti patriotique égyptien.

Amérique

Ruines après l'incendie de Kingston (Jamaïque)
  • 10 mai : le général Ignacio de Veintemilla  (es) se proclame dictateur de l’ Équateur [17]. Privé de tout appui politique, il doit faire face à la fois au gouverneur libéral de Guayaquil et au gouverneur conservateur de Manabi. Il est renversé en le  : conservateurs et libéraux vont cohabiter sans heurts jusqu’en 1894.

Asie et Pacifique

  • 22 mai : traité entre la Corée et les États-Unis favorisé par la Chine pour neutraliser le Japon. La Corée s’efforce de moderniser et de réformer le pays, mais ces efforts sont entravés par l’influence des puissances étrangères avec lesquelles elle signe des traités commerciaux [21].
Le Dunedin à Port Chalmers en 1882
  • Mai : séjour d’une mission militaire allemande à Istanbul, chargée de former une armée moderne, sous la direction du colonel Otto Kaehler [23].
  • 23 juillet : sédition militaire en Corée, dite révolte Imo, qui passe sous l’influence politique de la Chine. Un officier instructeur est assassiné et la légation du Japon à Séoul est incendiée par des éléments nationalistes. La reine Min échappe de peu à un assassinat, mais doit s’enfuir. La Chine envoie des navires de guerre dans la rade d’In Cho. Le général Yuan Shikai dirige de fait le gouvernement et rétablit la reine Min. Le 30 août, la Chine accorde des réparations au Japon ainsi que l’autorisation de maintenir une petite garnison ( traité de Chemulpo) [26].


Europe

L'exposition internationale d'art de Vienne en 1882, toile de Wilhelm Gause
Éclairage électrique à Berlin en 1882, toile de Carl Saltzmann
  • 6 mai : attentat de Phoenix Park, à Dublin, contre des responsables britanniques. Assassinat du représentant du pouvoir britannique lord Frederick Cavendish par des membres de la Fraternité républicaine. Le leader modéré Parnell condamne vigoureusement l’attentat tout en attaquant la politique répressive du gouvernement britannique [33].
  • 15 mai (3 mai du calendrier julien) : lois de mai en Russie. Nouveau statut des Juifs, les ramenant dans les bourgs de la zone de résidence et leur interdisant de posséder des terres [34].
  • 20 mai : Triplice ou « Triple Alliance » entre l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie. La rivalité franco-italienne en Tunisie et le différend de la question romaine poussent le roi d’Italie à adhérer au système défensif qui lie l’Allemagne et l’Autriche depuis 1879. En cas d’agression française non provoquée, l’Italie recevra le soutien de ses alliés. L’isolement de la France sur le continent européen est totale [35].
  • 23 mai : le tunnel ferroviaire du Saint-Gothard est inauguré. Il est ouvert au public le 1er juin [36]. Les travaux ont duré dix ans et fait 177 victimes.
  • 30 mai : la nomination du comte Dimitri Tolstoï comme ministre de l'Intérieur en Russie [37] marque le début d’une longue période de réaction dominée par des figures de Pobiedonostsev, le procureur du Saint-Synode, et de Katkov, rédacteur des Nouvelles de Moscou.
  • 18 août, Royaume-Uni :
    • la Société coloniale devient le Royal Colonial Institute [38] ;
    • loi sur le mariage au Royaume-Uni (Married Women’s Property Act) : la femme conserve l’entière propriété de ses biens, même après le mariage [39].
  • 27 août, Russie : tout périodique averti trois fois est soumis à la censure préalable [40]. Disparition de la plupart des périodiques libéraux.