1880

Événements

Afrique

Mission du Colonel Flatters au Nord du Sahara. Passage d'un marais. Image des Chocolats Lombart
  • 3 novembre : projet de traité élaboré à Nango entre le sultan Ahmadou et Joseph Gallieni (signé le 10 mars 1881). Le commandeur des croyants accorde à la France le privilège de la nation la plus favorisée contre des canons et de l’argent et l’assurance qu’aucun pays Toucouleur ne soit conquis. Ahmadou, qui se méfie des Français dont il ne parvient pas à percer les intentions, refusera de le ratifier [14].


  • Le chef nyamwezi Mwenda ( 1830- 1891) se proclame mwami (roi) du Garaganza et prend le nom de Msiri. Msiri a conquis depuis 1855 un empire au Katanga, soit par des mariages princiers, soit par des guerres de conquête ou de soumission, qui prend le nom de Garaganza. Il installe sa capitale à Bunkeya  (en) d’où il organise la structure administrative et économique de ses États en instituant la violence comme mode permanent de résolution des conflits [16].
  • Création de la Compagnie française de l’Afrique équatoriale par le comte de Sémélé [17].
  • La société de banque française des comptoirs maritimes de Tunis ouvre la première banque étrangère à Tripoli [18].
  • Benjamin Cases et Salomon Reinach, de l’ Alliance israélite, ouvrent des écoles et travaillent à l’alphabétisation et à l’occidentalisation des Juifs de Tunisie [19].

Afrique australe

Première Guerre des Boers. Gravure parue dans l’ Illustrated London News, 1881

Amérique

7 juin : victoire terrestre chilienne à la bataille d'Arica [25].
  • 8 avril : élection présidentielle, qui inaugure l’hégémonie conservatrice en Colombie (fin en 1930). Le général Rafael Núñez, conservateur, succède aux libéraux comme président des États-Unis de Colombie et va mener une politique centralisatrice en réprimant tous les mouvements fédéralistes colombiens [28].

Asie et Pacifique

  • 19 février : le gouvernement chinois demande à renégocier le traité du Livadia concernant la cession à la Russie de la région d’ Ili ( Turkestan chinois) [33]. Ce traité a été signé l’année précédente par un émissaire chinois sans l’autorisation de la cour. La Chine mobilise ses troupes sur la frontière russe.
Membres de tribus kurdes en 1873, photographie de Pascal Sébah.
  • Août : la réunion de nombreux chefs de tribus kurdes à Shamdinan à la frontière turco-persane, en Anatolie orientale, présidée par le Cheikh Obeidullah  (de), décide la formation d’un Kurdistan indépendant. Une offensive victorieuse est lancée en octobre contre la Perse. Miandoab est pillé et une partie de sa population azérie massacrée. Les forces Qadjar sont battues à Maragha, ce qui provoque la panique à Tabriz. Les révoltés kurdes se retirent dans les hauteurs d’ Ourmia ; le médecin et missionnaire presbytérien américain Joseph Cochran  (de) négocie une trêve avec Obeidullah, et le mouvement perd de son ampleur. Obeidullah fait sa soumission au Sultan, qui le reçoit à Istanbul en 1881. En août 1882, il rentre au Kurdistan et tente de négocier avec les Russes, puis est arrêté et exilé à La Mecque en octobre 1882 [39], [40]. La révolte, d’abord tournée contre l’ empire ottoman, prend le caractère d’un djihad contre les Arméniens. Le sultan ottoman exploitera habilement son caractère antiarménien pour rallier les grandes familles à sa cause panislamiste. Jusqu’en 1914, plus de 100 000 Kurdes s’établiront dans les régions de Mouch, Van et Erzeroum, migration accompagnée de violences, de pillages et d’expropriations. Les Turcs eux-mêmes arment les Kurdes, et en forment des régiments de cavalerie hamidiés qui font régner la terreur ( 1891). Les Arméniens doivent héberger en hiver les nomades kurdes et doivent payer à leurs chefs un impôt en plus de l’impôt turc. Les Arméniens, d’abord désarmés, organisent la résistance [41].


  • Le député britannique Laurence Oliphant publie « Le pays de Gilead », dans lequel il préconise l’installation de Juifs à l'Est du Jourdain, sous la suzeraineté ottomane et la protection britannique [44].

Europe

  • 24 février (12 février du calendrier julien) : commission exécutive suprême présidée par le général Loris-Melikov, et dotée de pleins pouvoirs [46]. Alexandre II de Russie décide de combattre politiquement le terrorisme. En faisant notamment des ouvertures à l’opposition, il réussira partiellement à affaiblir le terreau sur lequel se développe le radicalisme.
18 août : Mikhaïl Loris-Melikov instaure « la dictature du cœur » en Russie : ouverture vers les milieux libéraux modérés, lutte contre les mouvements révolutionnaires.


  • Hongrie : le parti des citoyens privés de droit de vote est remplacé par le Parti ouvrier unifié hongrois (Magyarorszagi Altalanos Munkaspart) d’inspiration marxiste. Léo Fränkel est condamné à 18 mois de prisons et repart en exil [60].
Other Languages
Аҧсшәа: 1880
Afrikaans: 1880
Alemannisch: 1880
አማርኛ: 1880 እ.ኤ.አ.
aragonés: 1880
العربية: 1880
مصرى: 1880
asturianu: 1880
azərbaycanca: 1880
башҡортса: 1880 йыл
Boarisch: 1880
Bikol Central: 1880
беларуская: 1880
беларуская (тарашкевіца)‎: 1880
български: 1880
भोजपुरी: 1880
বাংলা: ১৮৮০
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মারি ১৮৮০
brezhoneg: 1880
bosanski: 1880.
català: 1880
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1880 nièng
нохчийн: 1880 шо
Cebuano: 1880
کوردی: ١٨٨٠
qırımtatarca: 1880
čeština: 1880
kaszëbsczi: 1880
Чӑвашла: 1880
Cymraeg: 1880
dansk: 1880
Deutsch: 1880
Zazaki: 1880
Ελληνικά: 1880
emiliàn e rumagnòl: 1880
English: 1880
Esperanto: 1880
español: 1880
eesti: 1880
euskara: 1880
suomi: 1880
Võro: 1880
føroyskt: 1880
Nordfriisk: 1880
Frysk: 1880
Gaeilge: 1880
贛語: 1880年
Gàidhlig: 1880
galego: 1880
Avañe'ẽ: 1880
עברית: 1880
हिन्दी: १८८०
Fiji Hindi: 1880
hrvatski: 1880.
hornjoserbsce: 1880
Kreyòl ayisyen: 1880 (almanak gregoryen)
magyar: 1880
Հայերեն: 1880
interlingua: 1880
Bahasa Indonesia: 1880
Ilokano: 1880
Ido: 1880
íslenska: 1880
italiano: 1880
日本語: 1880年
Basa Jawa: 1880
ქართული: 1880
қазақша: 1880 жыл
ಕನ್ನಡ: ೧೮೮೦
한국어: 1880년
къарачай-малкъар: 1880 джыл
Ripoarisch: Joohr 1880
коми: 1880 во
Кыргызча: 1880
Latina: 1880
Lëtzebuergesch: 1880
лезги: 1880 йис
Limburgs: 1880
Ligure: 1880
lumbaart: 1880
lietuvių: 1880 m.
latviešu: 1880. gads
मैथिली: १८८०
Basa Banyumasan: 1880
мокшень: 1880
олык марий: 1880
Māori: 1880
Baso Minangkabau: 1880
македонски: 1880
മലയാളം: 1880
मराठी: इ.स. १८८०
кырык мары: 1880 и
Bahasa Melayu: 1880
မြန်မာဘာသာ: ၁၈၈၀
эрзянь: 1880 ие
Nāhuatl: 1880
Napulitano: 1880
Plattdüütsch: 1880
नेपाली: सन् १८८०
नेपाल भाषा: ई सं १८८०
Nederlands: 1880
norsk nynorsk: 1880
norsk: 1880
Nouormand: 1880
Sesotho sa Leboa: 1880
occitan: 1880
Livvinkarjala: 1880
ଓଡ଼ିଆ: ୧୮୮୦
Ирон: 1880-æм аз
ਪੰਜਾਬੀ: 1880
पालि: १८८०
polski: 1880
پنجابی: 1880
português: 1880
Runa Simi: 1880
română: 1880
русский: 1880 год
русиньскый: 1880
संस्कृतम्: १८८०
саха тыла: 1880
sardu: 1880
sicilianu: 1880
Scots: 1880
سنڌي: 1880ع
davvisámegiella: 1880
srpskohrvatski / српскохрватски: 1880
Simple English: 1880
slovenčina: 1880
slovenščina: 1880
shqip: 1880
српски / srpski: 1880
Seeltersk: 1880
Basa Sunda: 1880
svenska: 1880
Kiswahili: 1880
தமிழ்: 1880
తెలుగు: 1880
tetun: 1880
тоҷикӣ: Соли 1880
ไทย: พ.ศ. 2423
Türkmençe: 1880
Tagalog: 1880
Türkçe: 1880
татарча/tatarça: 1880 ел
удмурт: 1880 ар
українська: 1880
اردو: 1880ء
oʻzbekcha/ўзбекча: 1880
vèneto: 1880
Tiếng Việt: 1880
West-Vlams: 1880
Volapük: 1880
walon: 1880
Winaray: 1880
მარგალური: 1880
ייִדיש: 1880
Yorùbá: 1880
Zeêuws: 1880
中文: 1880年
Bân-lâm-gú: 1880 nî
粵語: 1880年