1868

Cette page concerne l'année 1868 (MDCCCLXVIII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Événements

Afrique

13 avril : incendie de Magdala
  • 13 avril : Magdala est prise d’assaut [2]. Le négus Théodoros II se suicide d’une balle d’un pistolet offert par la reine Victoria. La ville est incendiée. En quittant l’Éthiopie, Napier laisse des armes et des munitions au ras du Tigré, qui peut ainsi imposer son autorité. L’expédition ramène en Angleterre quelque cinq cent manuscrits éthiopiens.
  • 2 juin : début de la troisième expédition de Grandidier à Madagascar (fin le 15 août 1870) [8].
  • 6 août : création de la province apostolique du Sahara et du Soudan [10].
  • 8 août : la France accepte de signer un traité d’amitié avec Madagascar [11] (accepté en 1865 par le Royaume-Uni et en 1867 par les États-Unis). Elle réclame au préalable 120 000 francs d’indemnité en compensation de la Charte Lambert.
  • 3 septembre :
    • couronnement de Ranavalona II, reine de Madagascar (fin de règne en 1883) [11]. Rainilaiarivony et la reine Ranavalona II se convertissent au protestantisme, sous l’influence des Britanniques ( 1869). Le Premier ministre entreprend alors plusieurs réformes, en particulier celle de l’armée.
    • promulgation du Code des 101 articles, premier texte juridique imprimé à Madagascar [11]. Essentiellement pénal, il institue l’égalité devant la loi et la justice, la responsabilité individuelle et une liste précise des délits et des peines, limitant la peine de mort aux seuls cas d’homicide et d’atteinte à la sûreté de l’État. Les coutumes sont codifiées et ont désormais force de loi.
  • 9 septembre : mort de Mzilikazi, roi du Matabélé [12]. Il laisse à son fils Lobengula un royaume prospère et redouté.
  • 10 septembre : départ de Souakim de l’explorateur Schweinfurth ; il est à Khartoum à la fin du mois de novembre, quitte cette ville le 5 janvier 1869 pour remonter le Nil, puis pénètre en Afrique centrale fin janvier 1870 avec des marchands d’esclaves du Soudan oriental. Il rentre à Khartoum le 27 juillet 1871 [13]. Il estime à 25 000 le nombre d’esclaves tirés par an par les Arabes des pays de l’actuelle RCA [14].


Amérique

Asie et Pacifique

  • 30 juin : le khanat de Boukhara est vassal des Russes [33].
    • Les khanats ouzbeks de Boukhara, de Khiva ( Khorezm, 1873) et de Kokand (1876) deviennent vassaux de la Russie. Les Ouzbeks s’élèvent contre la transformation de leurs structures agraires et la pénurie de produits alimentaires, conséquence de la politique du pouvoir central russe pour remplacer les cultures extensives traditionnelles par celle du coton.
1er octobre : Rama V, roi du Siam.
  • 1er octobre : Chulalongkorn succède à son père Mongkut ( Rama IV) sur le trône du Siam ( Thaïlande) sous le nom de Rama V (fin en 1910) [36]. Il poursuit les efforts de modernisation de son père et parvient à conserver l’indépendance du pays au prix de lourdes concessions territoriales. Il réforme la justice, crée des chemins de fer, des postes et télégraphes et abolit l’esclavage en 1905.
  • 16 octobre : les îles Nicobar, dans le golfe du Bengale, sont cédées aux Britanniques par les Danois qui les occupaient depuis 1849 [37].


  • Soulèvement des Naikda [41]. Appartenant à l’ethnie gujarati du nord-ouest de l’ Inde, les Naikda échouent dans leur tentative d’insurrection contre les Britanniques qui répriment durement la révolte.

Japon

  • 6 avril : le jeune empereur du Japon prête un « Serment en cinq articles » définissant les nouvelles orientations du régime : ouverture du pays et modernisation des structures [45].
Le jeune empereur Meiji quitte Kyoto pour Tokyo à la fin de l'année


  • Création de la presse au Japon [54]. Le pays compte cent périodiques cinq ans plus tard.
  • Une mission japonaise vient annoncer à Daewongun la naissance du nouveau pouvoir impérial. Le régent de Corée, favorable à l’ordre shogunal, refuse de recevoir les délégués japonais et d’établir des relations diplomatiques avec le nouveau régime [55].

Europe

27 février : premier gouvernement Disraeli. Caricature de Vanity Fair, 30 janvier 1869.
  • 25 mai : les libéraux autrichiens (cabinet Auersperg) abolissent les dispositions du concordat de 1855. Le contrôle de l’état civil passe entre les mains de l’État avec l’institution du mariage civil. L’enseignement primaire devient obligatoire et laïc. Chaque citoyen obtient le droit de choisir sa religion à partir de l’âge de 14 ans. Le parlement hongrois vote des lois similaires. Le 22 juin, le pape Pie IX condamne ces « lois abominables » [61].
  • 1er novembre : droits de réunion et d’association en Espagne [74].
  • 17 novembre : sanction du compromis hungaro-croate. La Croatie-Slavonie devient un royaume indépendant avec sa diète propre siégeant à Zagreb [75]. Les Croates peuvent envoyer au parlement de Budapest 29 députés choisis par leur diète ( Sabor). Un ban représente le gouvernement de Grande Hongrie.