1858

 Cette page concerne l'année 1858 (MDCCCLVIII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Événements

Afrique

  • 9 juin, Cameroun : Alfred Saker fonde de la ville de Victoria. Le 23 août, les Britanniques signent un traité avec roi William de Bimbia [7]. Une cour d’équité est installée.
  • 24 juin : Napoléon III supprime le Gouvernement général de l’Algérie et le remplace par un ministère de l’Algérie et des Colonies confié à son cousin, Jérôme Napoléon [8], qui tente quelques réformes dont certaines auraient dû aboutir à une politique d’assimilation, mais se heurte, sur de nombreux points, aux militaires et donne sa démission en 1859 [9].
  • 3 août : l’explorateur britannique John Hanning Speke, en recherchant les sources du Nil découvre le lac Victoria en Afrique orientale mais ne pénètre pas dans les terres [1].
  • 5 août : un décret modifie le régime de la propriété privée en Égypte [10]. Il abolit le monopole d’État sur le sol et donnera naissance à une classe de propriétaires terriens puissants. Par ailleurs, les carrières d’officiers supérieurs sont ouvertes aux Égyptiens : désormais, l’armée sera le vivier d’officiers nationalistes.
  • 9 août : le maréchal Jacques Louis Randon démissionne de son poste de gouverneur de l’Algérie [11]. Le poste est supprimé le 31 août jusqu’en 1860. Le même jour, le général de Mac-Mahon est nommé commandant en chef des forces de terre et de mer de l’ Algérie [12].
  • 30 août : un conseil municipal est réuni à Tunis avec pour mission l’élaboration de réformes politiques et administratives [13]. Parmi ses membres, Kheireddine Pacha, un réformateur qui a voyagé en Europe mais qui se réfère plus volontiers à l’expérience démocratique connue sous le gouvernement du prophète.
  • 27 octobre : décret centralisant à Paris l’administration de l’Algérie et attribuant aux préfets les pouvoirs que détenait le gouverneur général [14].


  • Mort de Ghézo, roi d’Abomey. Au cours de son règne, il a reformé l’administration et introduit de nouvelles cultures, sentant que le trafic des esclaves était condamné à terme. Début du règne de Glèlè (fin en 1889). Il se dresse contre l’influence française au Dahomey [17].
  • Début du règne de Mohammed Abou Sekkine, mbang du Baguirmi (1858- 1870 et 1874- 1884) [18].
  • Début du règne d’Ali, fils de Mohammed Chérif, sultan du Ouadaï (fin en 1874). Sous son règne le Ouadaï recouvre sa richesse et sa prospérité. Dès son avènement, Ali fait crever les yeux de ses frères. Il rétablit la paix intérieure, puis s’efforce d’assurer la sécurité des voies de communication avec la Cyrénaïque et la vallée du Nil [18]. Ali multiplie les conquêtes politiques et militaires dans toutes les directions, étend son autorité sur le Dar Runga et le Dar Rachid, puis sur le mbang du Baguirmi à qui il impose un tribut annuel ( 1870) et l’ Ennedi.

Amérique

6- 7 mars, Guerre civile au Pérou : prise d’ Arequipa
Billy Bowlegs
13 septembre : incendie de l'Austria, toile de Josef Püttner

Asie et Pacifique

  • Printemps, Liban : insurrection de Tannous Chahine [33]. l’application du hatt-i Humayoun provoque une réaction populaire : les notables et les grandes familles druzes et maronites, qui récusent l’égalité entre tous les sujets ottomans ( charte de 1839), se réfugient sous la protection des Français à Beyrouth. Le forgeron Tannous Chahine, qui dirige la révolte, proclame une république du peuple qui se maintient à Kesrouan jusqu’à la fin des années 1860 [34].
  • 26 - 27 juin : le traité de Tianjin renforce considérablement la puissance commerciale des Français et des Britanniques en Chine. Les Européens se retirent. Le gouvernement de Pékin refuse de ratifier le traité qui prévoit la résidence d’ambassadeurs à Pékin, l’ouverture de nouveaux ports au commerce, le droit des navires de guerre à mouiller librement dans les ports du Zhejiang et légalise le commerce de l’ opium [36].


  • Itō Gemboku crée une école de vaccination à l’origine d’une école de médecine «  hollandaise » au Japon [44].

Inde

  • 2- 6 janvier : les forces britanniques du général Colin Campbell réoccupent Fatehgarh, Allahganj et Surjghat, rétablissant les communications entre le Doāb et la Grand Trunk Road [45]
  • 27 janvier, Delhi : début du procès de l’empereur moghol Bahadur Shah II. Condamné pour trahison le 9 mars, il est déposé et exilé à Rangoon [45]. Sa famille est décimée par le lieutenant William Hodson  (en). Les Britanniques profitent de la révolte pour éliminer l’aristocratie indienne. La population indienne est massacrée et torturée sans distinction.
  • 26 février : Maniram Dewan  (en) et Pioli Barua sont pendus à Jorhat ; échec du soulèvement des Assamais contre les Britanniques [46].
21 mars : reprise de Lucknow par les Britanniques ; photographie du Secundra Bagh. Répression de la révolte contre la présence britannique. Les Britanniques reprennent la situation en main sous la direction de lord Canning, grâce à l’arrivée de renforts importants.
  • 20 juin : défaite des derniers rebelles à Gwalior [45]. Les combats se poursuivent dans certaines régions pendant plus d’un an. Les Britanniques renforcent leur domination par de sévères représailles (notamment à Delhi où des milliers de personnes sont tuées, souvent sans jugement) et une réorganisation de l’administration.
  • 2 août : à la suite du soulèvement anti-britannique, le Parlement britannique vote l’ Act for the Better Government of India. Il transfère au secrétaire d’État à l’Inde (India Office), indépendant du ministère des Colonies, les pouvoirs jusque-là dévolus au Board of Control [45]. Le gouvernement des Indes passe de la Compagnie britannique des Indes orientales à la Couronne britannique et l’ empereur moghol est déposé. Le pouvoir est entre les mains du secrétaire d’état pour les affaires de l’Inde, à Londres, assisté du conseil de l’Inde, qui perdra ses pouvoirs en 1869. La réorganisation de l’État se fait en s’appuyant sur l’aristocratie foncière, en particulier sur les princes (la reine s’engage à respecter leur souveraineté et l’intégrité de leur territoire, en les intégrant dans un système d’honneurs typiquement britannique). Après la révolte des cipayes, les Britanniques se séparent complètement des Indiens. Les contacts avec la population sont strictement administratifs et autoritaires. Le système anglais d’éducation et la langue anglaise sont les seuls reconnus pour les examens d’administration, notamment. Les centres de culture hindoue sont progressivement annihilés.
  • 1er novembre, Allahabad : Lord Canning annonce l’abolition de la Compagnie britannique des Indes orientales [45]. Il devient vice-roi des Indes (fin en 1862).

Europe

  • 1er mars, Russie (17 février du calendrier julien) : création du Comité principal pour les affaires paysannes (ex-comité secret) [51]. En province, discussion de la noblesse sur les modalités de la réforme : libération avec la terre (terres pauvres du Nord) ou sans terre (« terres noires »).
  • Novembre : les conservateurs perdent la majorité à la Diète prussienne au profit de la bourgeoisie [62].
Other Languages
Afrikaans: 1858
Alemannisch: 1858
አማርኛ: 1858 እ.ኤ.አ.
aragonés: 1858
العربية: 1858
مصرى: 1858
asturianu: 1858
azərbaycanca: 1858
башҡортса: 1858 йыл
Boarisch: 1858
žemaitėška: 1858
Bikol Central: 1858
беларуская: 1858
беларуская (тарашкевіца)‎: 1858
български: 1858
भोजपुरी: 1858
বাংলা: ১৮৫৮
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: মারি ১৮৫৮
brezhoneg: 1858
bosanski: 1858.
català: 1858
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: 1858 nièng
нохчийн: 1858 шо
Cebuano: 1858
کوردی: ١٨٥٨
qırımtatarca: 1858
čeština: 1858
kaszëbsczi: 1858
Чӑвашла: 1858
Cymraeg: 1858
dansk: 1858
Deutsch: 1858
Zazaki: 1858
Ελληνικά: 1858
emiliàn e rumagnòl: 1858
English: 1858
Esperanto: 1858
español: 1858
eesti: 1858
euskara: 1858
suomi: 1858
Võro: 1858
føroyskt: 1858
Nordfriisk: 1858
Frysk: 1858
Gaeilge: 1858
贛語: 1858年
Gàidhlig: 1858
galego: 1858
עברית: 1858
हिन्दी: १८५८
Fiji Hindi: 1858
hrvatski: 1858.
hornjoserbsce: 1858
Kreyòl ayisyen: 1858 (almanak gregoryen)
magyar: 1858
Հայերեն: 1858
interlingua: 1858
Bahasa Indonesia: 1858
Ilokano: 1858
Ido: 1858
íslenska: 1858
italiano: 1858
日本語: 1858年
Basa Jawa: 1858
ქართული: 1858
қазақша: 1858 жыл
ಕನ್ನಡ: ೧೮೫೮
한국어: 1858년
къарачай-малкъар: 1858 джыл
Ripoarisch: Joohr 1858
коми: 1858 во
Кыргызча: 1858
Latina: 1858
Lëtzebuergesch: 1858
лезги: 1858 йис
Limburgs: 1858
Ligure: 1858
lumbaart: 1858
lietuvių: 1858 m.
latviešu: 1858. gads
मैथिली: १८५८
Basa Banyumasan: 1858
Malagasy: 1858
олык марий: 1858
Māori: 1858
Baso Minangkabau: 1858
македонски: 1858
मराठी: इ.स. १८५८
кырык мары: 1858 и
Bahasa Melayu: 1858
မြန်မာဘာသာ: ၁၈၅၈
эрзянь: 1858 ие
Nāhuatl: 1858
Napulitano: 1858
Plattdüütsch: 1858
नेपाली: सन् १८५८
नेपाल भाषा: ई सं १८५८
Nederlands: 1858
norsk nynorsk: 1858
norsk: 1858
Nouormand: 1858
Sesotho sa Leboa: 1858
occitan: 1858
Livvinkarjala: 1858
ଓଡ଼ିଆ: ୧୮୫୮
Ирон: 1858-æм аз
पालि: १८५८
polski: 1858
پنجابی: 1858
português: 1858
Runa Simi: 1858
română: 1858
русский: 1858 год
русиньскый: 1858
संस्कृतम्: १८५८
саха тыла: 1858
sardu: 1858
sicilianu: 1858
Scots: 1858
سنڌي: 1858ع
sámegiella: 1858
srpskohrvatski / српскохрватски: 1858
Simple English: 1858
slovenčina: 1858
slovenščina: 1858
shqip: 1858
српски / srpski: 1858
Seeltersk: 1858
Basa Sunda: 1858
svenska: 1858
Kiswahili: 1858
தமிழ்: 1858
తెలుగు: 1858
tetun: 1858
тоҷикӣ: Соли 1858
ไทย: พ.ศ. 2401
Türkmençe: 1858
Tagalog: 1858
Türkçe: 1858
татарча/tatarça: 1858 ел
удмурт: 1858 ар
українська: 1858
اردو: 1858ء
oʻzbekcha/ўзбекча: 1858
vèneto: 1858
Tiếng Việt: 1858
West-Vlams: 1858
Volapük: 1858
walon: 1858
Winaray: 1858
მარგალური: 1858
ייִדיש: 1858
Yorùbá: 1858
中文: 1858年
Bân-lâm-gú: 1858 nî
粵語: 1858年