13e demi-brigade de Légion étrangère

13e demi-brigade de Légion étrangère
image illustrative de l’article 13e demi-brigade de Légion étrangère
Insigne régimentaire de la 13e demi-brigade de Légion étrangère 1er Modèle "drakkar sur les flots, encadré en long de part et d'autre de la devise MORE MAJORUM en lettres d'or et souligné d'une grenade légion timbrée 13, le tout sur fond blanc"

Création1940
PaysDrapeau de la France France
BrancheArmée de Terre
Légion étrangère
TypeRégiment d'infanterie
Rôlerégiment d'infanterie motorisée
Effectif1 300 hommes
Fait partie de6e brigade légère blindée
GarnisonLa Cavalerie LARZAC
Ancienne dénomination13è Demi Brigade Légère de Montagne puis 14è Demi Brigade de Marche de la L.E, puis 13è DBLE
SurnomPhalange magnifique
Couleursvert et rouge
DeviseMore Majorum - "À la manière de nos Anciens"
MarcheNos Képis Blancs (interprétation : Sous le Soleil Brûlant d'Afrique)
Inscriptions
sur l’emblème
CAMERONE 1863
BJERVIK-NARVIK 1940
KEREN-MASSAOUAH 1941
BIR-HAKEIM 1942
EL-ALAMEIN 1942
ROME 1944
COLMAR 1945
AUTHION 1945
INDOCHINE 1946-1954
AFN 1952-1962
AnniversaireCamerone (30 avril)
ÉquipementVAB
GuerresSeconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Algérie
BataillesNarvik
Bir-Hakeim
Điện Biên Phủ
FourragèresAux couleurs du ruban de la Médaille militaire avec olive mi partie 39/45 et TOE et celle de la Croix de la Libération
DécorationsCroix de la Libération
Croix de guerre 1939-1945
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
CommandantColonel Jacques Bouffard
Commandant historiqueRaoul Magrin-Vernerey
Dimitri Amilakvari
Gabriel Brunet de Sairigné
Jules Gaucher

La 13e demi-brigade de Légion étrangère, créée en 1940, est, avec le RTST, l'un des deux régiments qui rallient en tant qu'unité constituée les Forces françaises libres (FFL). Des côtes de Norvège aux sables de Bir Hakeim, de l'Érythrée à l'Alsace, en passant par la Syrie et l'Italie, elle fut de la plupart des campagnes majeures de l'armée française lors de la Seconde Guerre mondiale.

Après avoir combattu en Indochine de 1946 à 1954, la 13e DBLE rejoint l'Algérie, qu'elle quitte en 1962 à l'indépendance de ce pays. Elle est basée jusqu'en 2011 au quartier Général Monclar à Djibouti, en vertu d'un accord entre la France et la République de Djibouti après l'accession de ce pays à l'indépendance en 1977. Au cours de l'été 2011, la structure de l'unité a été profondément remaniée à l'occasion de son déménagement aux Émirats arabes unis. En 2016, elle s'installe dans le camp du Larzac.

Comme toutes les unités outre-mer, la 13e DBLE était composée en partie de permanents et en partie d'unités en mission de courte durée (MCD) de 4 mois. La particularité de la Phalange Magnifique est que ses personnels en MCD sont presque tous issus de la Légion étrangère.Les grands espaces désertiques et les facilités de la coopération interarmées permettent un entraînement de qualité aux unités sur place. Elles peuvent ainsi s'aguerrir au combat en zone désertique.

En 2016, la 13e DBLE rejoint le Camp du Larzac pour intégrer la 6e BLB. C'est ainsi qu'elle retrouve le territoire national qu'elle avait quitté à sa création, en 1940. Pour l'anecdote, c'est dans ce même camp du Larzac que l'unité fut constituée (et pris son nom le ) en regroupant des éléments venus d'Afrique du Nord[1],[2].