Étiquette d'identification de langues IETF

Les étiquettes d’identification de langues IETF (où le sigle désigne l'Internet Engineering Task Force) sont issues d’un code standardisé qui permet d’attribuer des étiquettes structurées et hiérarchisées permettant d’identifier les langues ou familles et collections de langues ou variétés linguistiques de ces langues. Elles ne sont pas réservées aux seules données et documents écrits, mais peuvent étiqueter aussi des contenus audio, multimédia, ou tout type de données de localisation dépendantes de la langue et d’autres paramètres de nature linguistique.

Elles sont définies par la recommandation standard BCP 47 de l’IETF, qui est mis à jour régulièrement et référence toujours les dernières RFC normatives applicables (et leurs corrections et errata éventuels), qui en précise la syntaxe normative, la définition, la validité et l’utilisation dans les logiciels (notamment pour établir des correspondances et équivalences entre étiquettes) ; cette recommandation est actuellement composée des RFC 5646[1] (successeur de RFC 4646[2]) et RFC 4647[3].

Elles sont associées à un registre des éléments utilisables pour leur composition ; ce registre est maintenu et hébergé par l’IANA (actuellement intégré à l’ICANN)[4]. D’autres RFC informatives sont également publiées lors de mises à jour majeure du registre mais non remises à jour de façon exhaustive, le registre assurant lui-même pour le compte de l’IETF la maintenance des données qu’il contient, selon la politique et les protocoles définis dans les RFC normatives.