Étienne Pinte

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pinte.
Étienne Pinte
Étienne Pinte en 2009.
Étienne Pinte en 2009.
Fonctions
Député de la 1e circonscription des Yvelines
Élection
Réélection
Prédécesseur aucun (scrutin proportionnel)
Successeur François de Mazières ( DVD)
Maire de Versailles
Prédécesseur André Damien ( UDF)
Successeur François de Mazières ( DVD)
Député des Yvelines
(scrutin proportionnel par département)
Élection
Député de la 5e circonscription des Yvelines
Élection
Réélection
Prédécesseur Bernard Destremau ( RI)
Successeur aucun (scrutin proportionnel)
Député de la quatrième circonscription de Seine-et-Marne
Élection
Prédécesseur Alain Peyrefitte ( UDR)
Successeur Alain Peyrefitte ( RPR)
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Parti politique UMP
Site web etiennepinte.blogspirit.com

Signature de Étienne Pinte

Étienne Pinte, homme politique français, est né le à Ixelles ( Belgique).

Il est député de la première circonscription des Yvelines de 1988 à 2012, maire de Versailles de 1995 à 2008, membre de l' UMP.

Collaborateur d' Alain Peyrefitte, député de Seine-et-Marne, il commence sa carrière politique en 1973 comme suppléant de celui-ci. Alain Peyrefitte étant nommé ministre des Affaires culturelles et de l'environnement du Gouvernement Pierre Messmer (3), il accède alors à l' Assemblée nationale. Il y a été constamment réélu depuis cette époque.

Biographie

Étienne Pinte est le fils de Gérard Pinte et de Denise Brunschwig. La famille Pinte comprend quatre générations d'officiers supérieurs de cavalerie au service du roi des Belges, dont son grand-père, Henri Pinte, lequel a été anobli (concession de noblesse) le 15 juin 1953.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Gérard et Denise Pinte fuient la Belgique pour la France et participent à la résistance intérieure. Ils sont ensuite libraires à Versailles.

Diplômé de l’ institut d’études politiques de Paris (1960) [1], licencié en droit ayant choisi dans les années 1960 de s'installer en France, pays dont il acquiert la nationalité en 1963, Étienne Pinte devient le collaborateur d' Alain Peyrefitte, intégrant son cabinet quand celui-ci est nommé secrétaire d'État à l'information de Georges Pompidou en 1962, puis secrétaire d’État chargé des rapatriés (1962), ministre de l’Information (1962), chargé de la recherche scientifique et des questions atomiques et spatiales ( 1966), et ministre de l’Éducation nationale ( 1967). Il est ensuite membre du cabinet de Joël Le Theule, secrétaire d’État chargé de l’information ( 1968), puis de celui de Marcel Anthonioz, secrétaire d’État au Tourisme ( 1969).

De 1970 à 1973, il part pour le Japon où il est missionné pour représenter les intérêts français en matière de tourisme.

De retour en France, il rejoint Alain Peyrefitte, qui le choisit comme suppléant à la députation dans sa circonscription de Seine-et-Marne lors des élections législatives d'avril 1973, lui donnant quelques mois plus tard l'occasion d'entrer à l'Assemblée nationale, avec la nomination au gouvernement d'Alain Peyrefitte, et de se lancer dans une carrière politique.

À l'occasion des élections législatives de mars 1978, Étienne Pinte se présente avec succès [2] dans le département des Yvelines. Il y a été constamment réélu depuis.

Après avoir démissionné de la commission exécutive du RPR en 1979, regrettant « l'absence de débat démocratique au sein du mouvement », il a été vice-président du groupe RPR de l'Assemblée nationale, membre du bureau politique et trésorier du parti (1997).

Il a annoncé en décembre 2007 qu'il ne se représenterait pas pour un troisième mandat à la mairie de Versailles lors des élections municipales de mars 2008. Pour cette élection, il a apporté son soutien à son adjoint aux finances, Bertrand Devys.

Marié avec Mme Marie-Noëlle Vielliard, il est père de 4 enfants, dont :

Il annonce le qu'il ne se représentera pas aux élections législatives [3].

Other Languages
Türkçe: Étienne Pinte