Énergie (physique)

Énergie
Description de cette image, également commentée ci-après
La foudre illustre généralement l'énergie à l'état naturel. Paradoxalement elle en contient assez peu. Sa violence vient surtout de la rapidité et de l'extrême localisation du phénomène.
Unités SI joule
Autres unités Nombreuses
Dimension
Base SI N. m, kg. m2. s-2
Nature Grandeur scalaire conservative extensive
Symbole usuel
Expressions

= .

= .
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir énergie pour une description générale transversale et énergie (homonymie)  Ce lien renvoie vers une page d'homonymie pour une liste exhaustive des notions rattachés à ce terme.


L'énergie est, en science physique, une mesure de la capacité d'un système à modifier un état, à produire un travail entraînant un mouvement, un rayonnement électromagnétique ou de la chaleur. Dans le Système international d'unités (SI), l'énergie s'exprime en joules [1].

Étymologie

Le mot français « énergie » vient du latin vulgaire energia, lui-même issu du grec ancien ἐνέργεια / enérgeia. Ce terme grec originel signifie « force en action », par opposition à δύναμις / dýnamis signifiant « force en puissance » [2] ; Aristote a utilisé ce terme « au sens strict d'opération parfaite » [3], pour désigner la réalité effective en opposition à la réalité possible [4].

C'est en 1717 que le terme d'énergie est employé pour la première fois par Jean Bernoulli [5] dans un sens qui s’oriente vers l’acception physique contemporaine. En 1807 Thomas Young emploie lui aussi le terme energy pour désigner un concept encore vague. Malgré ce flou, son adoption constitue une avancée significative dans la précision expressive. En effet, précédemment c’est le mot force qui est employé pour désigner indifféremment les concepts contemporains de force, d’énergie et de puissance. Cet usage s’était notamment répandu avec le Philosophiae Naturalis Principia Mathematica de Newton qui emploie le mot force dans sa formulation des équations de la dynamique. Le terme de travail sera lui proposé en 1829 par Gaspard-Gustave Coriolis, participant à préciser encore davantage les concepts distincts utiles à la physique. Cependant les termes et leurs distinctions conceptuelles mettront encore du temps à se répandre. Ainsi encore en 1847 tout en soulignant la généralité et l'importance de la conservation de l'énergie, Helmholtz en développera l’idée dans un livre intitulé Űber die Erhaltung der Kraft (Sur la conservation de la force). En 1850, William Thomson propose explicitement d’adopter le terme energy plutôt que force. Une autre avancée importante est la formulation en termes modernes de la conservation de l'énergie mécanique réalisée par William Rankine en 1853. Malgré ce progrès significatif, il faudra encore attendre 1875 pour voir énergie apparaître dans la littérature scientifique française [6].

Other Languages