Élevage

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Élevage du vin.
Élevage bovin extensif à Tjärstad en Suède ( 1895), par Johan Krouthén (1858-1932)

L’élevage, ou vacherie en français cadien, est l'ensemble des activités qui assurent la multiplication des animaux souvent domestiques, parfois sauvages, pour l'usage des humains.

Histoire

Origines

Allégorie de l'élevage.

Les premiers hommes vivaient de cueillette, de la pêche et de chasse. Le passage d'une stratégie d'exploitation directe de l'environnement à l' agriculture et à l'élevage est généralement présenté comme naturel, mais on connait peu les pratiques intermédiaires qui pourraient expliquer le glissement de l'une à l'autre. Ainsi, il y a bien un mystère de l'apparition de l'élevage, dont l'explication a peut-être été trouvée chez les aïnous avec leur rituel de l'ours : l'élevage pourrait avoir été un produit d'un rituel sacrificiel, un animal, élevé comme un membre de la famille et en son sein, servant aux sacrifice lorsqu'un rituel l'exige. La domestication donnant alors (ou non) un résultat en fonction de l'animal utilisé ; loup conduisant à l'apparition du chien, bovin sauvage aux bovins domestiques, ou ours chez les aïnous, ce qui ne mène à rien de matériellement utilitaire mais fournit une piste explicative. Des peintures murales de la civilisation mycénienne montrent que les animaux sont associés à la chasse, ainsi qu'à la tauromachie.

Premières traces

Les premières traces d'élevages d'herbivores découvertes en Mésopotamie datent de 9000 9000 av. J.-C.. L'homme, dès 3000 ans av. J.-C. a contribué à introduire des espèces plus ou moins domestiquées hors de leur zones naturelle de répartition, jusque dans les îles en Europe de l'Ouest [1], modifiant ainsi leurs caractéristiques écopaysagères premières [2]. L'élevage semble s'être beaucoup développé au Néolithique (dont en Europe et en France, dans le nord du pays par exemple [3], [4], [5]), mais il semble longtemps coexister avec la chasse [6], [7]. Dans la vallée de l’Aisne les archéologues ont trouvé des traces ou indices d'élevage et d'exploitation animale durant au moins 1000 ans durant l' âge du bronze [8].

Durant l'antiquité

L'élevage se poursuit durant l'Antiquité et l'antiquité tardive ( Bas Empire et Haut Moyen Âge) [9], [10]. Durant le début du Moyen Âge en Europe, la consommation de viande semble avoir été relativement importante, au moins pour la partie la plus riche de la population [11]. Fernand Braudel écrivait que « Des siècles durant, au Moyen Âge, elle (L'Europe) a connu des tables surchargées de viandes et des consommations à la limite du possible » [12]. L'élevage fournissait d'autres ressources telles que le lait, le cuir, le boyau, la laine et la graisse, des outres.... Il permit une civilisation de l'objet au e siècle : le cuir était transformé en chaussures ; le parchemin était de la peau traitée. La laine alimentait l'industrie drapière. Les boyaux et les cornes entraient dans la fabrication d'instruments de musique, d'outils, d'armes, etc.

Les paysans utilisent la force des animaux pour les travaux agricoles : bœufs et chevaux tirent la charrue ou la herse. Ils réalisent les corvées de charrois (transport de vin, de blé, de bois, de paille). Les chevaux étaient parmi les biens les plus précieux des chevaliers et des armées. Plus tard, ils ont halé les navires et péniches sur les fleuves. Certains moulins ont longtemps utilisé leur force de travail. L'élevage fournit aussi; de manière indirecte ou direct; des fumures pour amender les terres dans les systèmes dites de polyculture-élevage.

Au XXe siècle

on s'interroge sur l'importance des conditions d'élevage des animaux dès les années 1920 [13], ce qui n'empêchera pas le développement d'un élevage industriels critiqué pour sa déshumanisation et certaines maltraitances faites aux animaux. La mécanisation entraine une forte intensification des élevages dans les pays industrialisés.

Au début du XXIe siècle

Dans le monde : Selon l' Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (la FAO en anglais), le cheptel bovin mondial continue à progresser (10 millions de têtes en 2001, ce qui devrait se traduire par 2 à 3 % d'augmentation de la production de viande). La production ovine mondiale était de 7,9 millions de tonnes et le cheptel porcin (en progression de 2 % en 2001) a atteint 923 millions de têtes. C'est le porc qui est le plus consommé au monde, surtout en Asie (59 % du cheptel en 2001, avec une demande en progression) ; le Japon est en 2001 le 1er importateur au monde (plus de 700.000 t/an) de viande de porc [14].

Dans l'Union européenne (UE-15), c'est le cheptel porcin qui domine (125 millions de têtes vers 2001), détenu à 20,7 % par l'Allemagne, 19 % par l'Espagne, 12 % par la France et 10,4 % par le Danemark. Le cheptel ovin n'atteint lui que 95 millions de têtes ; on le trouve essentiellement au Royaume-Uni (29 %), en Espagne (25,4 %), en Italie (11,6 %) et en France (9,8 %). 82,8 millions de têtes de bovins suivent, principalement élevés en France (plus du quart du total européen de l'UE-15 avec 25,35 %), devant l'Allemagne (17,58 %) et le Royaume-Uni (12,8 %), aucun des 13 autres États-membres ne produisant plus de 10 % du total. Les caprins sont moins nombreux (11,2 millions de têtes). La volaille est aussi une filière importante (6,2 millions de têtes).

Other Languages
aragonés: Ganadería
asturianu: Ganadería
azərbaycanca: Heyvandarlıq
беларуская: Жывёлагадоўля
беларуская (тарашкевіца)‎: Жывёлагадоўля
български: Животновъдство
བོད་ཡིག: འབྲོག་ལས།
bosanski: Stočarstvo
català: Ramaderia
Deutsch: Tierhaltung
Ελληνικά: Κτηνοτροφία
emiliàn e rumagnòl: Arlîv
Esperanto: Bredado
español: Ganadería
euskara: Abeltzaintza
estremeñu: Ganaeria
فارسی: دامپروری
galego: Gandaría
ગુજરાતી: પશુપાલન
हिन्दी: पशुपालन
hrvatski: Stočarstvo
Bahasa Indonesia: Peternakan
Ido: Edukado
íslenska: Búfjárrækt
italiano: Allevamento
日本語: 畜産
ಕನ್ನಡ: ಪಶುಪಾಲನೆ
한국어: 축산
Кыргызча: Мал чарбачылык
lingála: Boyɔ́ngi
lietuvių: Gyvulininkystė
latviešu: Lopkopība
македонски: Сточарство
Bahasa Melayu: Penternakan
नेपाली: पशु पालन
नेपाल भाषा: जवाःज्या
Nederlands: Veeteelt
occitan: Elevatge
ਪੰਜਾਬੀ: ਪਸ਼ੂ ਪਾਲਣ
پنجابی: ڈنگر پالݨ
پښتو: مالداري
português: Pecuária
srpskohrvatski / српскохрватски: Stočarstvo
Simple English: Animal husbandry
slovenščina: Živinoreja
shqip: Blegtoria
српски / srpski: Сточарство
Basa Sunda: Peternakan
svenska: Djurskötsel
Kiswahili: Ufugaji
తెలుగు: పశు పోషణ
Türkmençe: Maldarçylyk
Türkçe: Hayvancılık
татарча/tatarça: Терлекчелек
українська: Тваринництво
oʻzbekcha/ўзбекча: Chorvachilik
Tiếng Việt: Chăn nuôi
中文: 畜牧业
粵語: