Électorat de Cologne

Principauté archiépiscopale, puis électorat de Cologne

Vers 953 – 1803

DrapeauBlason
Description de cette image, également commentée ci-après
Situation de l'électorat de Cologne en 1648 (le duché de Westphalie, à droite, en faisait également partie).
Informations générales
StatutPrincipauté ecclésiastique du Saint Empire
CapitaleCologne, puis Bonn (à partir de 1597)
Histoire et événements
Vers 953Le comitatus est conféré à l'archevêque de Cologne.
1356L'archevêque de Cologne devient prince-électeur.
1794Occupation par la France de toutes les possessions à l'ouest du Rhin.
1797Proclamation de la République cisrhénane.
1803Sécularisation des possessions à l'est du Rhin.

Entités précédentes :

  • Comté ripuaire de Cologne

La principauté archiépiscopale, puis l’électorat de Cologne (en allemand Erzstift und Kurfürstentum Köln), fut un État du Saint-Empire romain germanique. L'archevêque de Cologne, déjà seigneur temporel de la principauté archiépiscopale de Cologne, devint en outre en 1356 l'un des trois princes-électeurs du cercle électoral du Rhin, aux côtés de l'archevêque de Mayence et de l'archevêque de Trèves.

Cologne avait ainsi un triple statut : ville libre d'Empire, siège d'un électorat, et siège d'un archidiocèse.

L'électorat se composait des entités suivantes :

  1. Le Haut-Électorat (sur le Rhin, entre les duchés de Juliers et de Berg) ;
  2. Le Bas-Électorat (entre les États de Juliers et de Trèves) ;
  3. Le duché de Recklinghausen ;
  4. Le duché de Westphalie.

Il avait pour villes principales : Bonn (chef-lieu général), Andernach, Zulpich, Brühl, Duitz, Rheinsberg, Recklinghausen, Gesecke, Arensberg.

Other Languages