Élections législatives françaises de 2017

Élections législatives françaises de 2017
577 députés

(1er tour)

(2e tour)
Type d’électionÉlections législatives
Corps électoral et résultats
Population67 595 190[note 1]
Inscrits47 570 988 (1er tour)
47 292 967 (2d tour)
Votants au 1er tour23 170 218
48,71 %  −8,5
Votes exprimés au 1er tour22 654 564
Votes blancs au 1er tour354 391
Votes nuls au 1er tour161 263
Votants au 2d tour20 167 432
42,64 %
Votes exprimés au 2d tour18 176 777
Votes blancs au 2d tour1 397 496
Votes nuls au 2d tour593 159
Edouard Philippe, le 1er septembre 2017.jpgMajorité présidentielle – Édouard Philippe
Voix au 1er tour7 323 496
32,32 %
Voix au 2e tour8 927 212
49,12 %
Députés élus350 +349
François Baroin.JPGDroite parlementaire – François Baroin
Voix au 1er tour4 885 997
21,57 %
 −13,1
Voix au 2e tour4 898 061
26,95 %
Députés élus136 −90
Nicolas Bay 07.jpgFront national – Nicolas Bay
Voix au 1er tour2 990 592
13,20 %
 −0,4
Voix au 2e tour1 590 869
8,75 %
Députés élus8 +6
Bernard Cazeneuve 21 February 2013.jpgParti socialiste et alliés – Bernard Cazeneuve
Parti socialiste
Voix au 1er tour1 685 677
7,44 %
 −22,9
Voix au 2e tour1 032 985
5,68 %
Députés élus30 −252
Meeting Mélenchon Toulouse - 2017-04-16 - Jean-Luc Mélenchon - 41 (cropped 2).jpgLa France insoumise – Jean-Luc Mélenchon
Voix au 1er tour2 497 622
11,03 %
Voix au 2e tour883 573
4,86 %
Députés élus17 +17
Pierre Laurent - Fête de l'Humanité 2013 - 001.jpgParti communiste français – Pierre Laurent
Voix au 1er tour615 503
2,72 %
 −1,6
Voix au 2e tour217 883
1,20 %
Députés élus10 +3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Autres
Députés élus11 −6
Députés élus par circonscription
Carte
Assemblée nationale élue
Par groupes
Diagramme
Liste au (modifications ultérieures)
Gouvernement
SortantÉlu
Dernière séance de l'Assemblée :
Cazeneuve
Majorité présidentielle
(PS, PRG, )

Après l'élection présidentielle :
Philippe I
Majorité présidentielle
(REM, MoDem, PRG, dissidents LR et PS)
Philippe II
Majorité présidentielle
(REM, MoDem, PRG, dissidents LR et PS)
Site web

Les élections législatives françaises de 2017 qui désignent les députés de la XVe législature de la Cinquième République française ont eu lieu les dimanches 11 et [2],[note 2]. Ces élections font suite à l'élection présidentielle qui s'est déroulée les et [4].

Depuis les débuts de la Ve République, quand les élections législatives se sont déroulées dans la foulée de son investiture, le président élu a toujours disposé à l'Assemblée nationale d'une majorité absolue ou relative[5],[6]. Emmanuel Macron, élu le 7 mai 2017, obtient la majorité absolue pour son nouveau parti La République en marche avec 308 sièges, dans un scrutin marqué au deuxième tour par un fort taux d'abstention, à plus de 57 %. Le MoDem obtenant 42 députés, la majorité présidentielle compte 350 élus. Le parti Les Républicains est la deuxième force de la législature 2017-2022 avec 112 députés alors que le parti socialiste majoritaire sur la période 2012-2017 totalise 30 sièges. La France insoumise compte 17 élus, le Parti communiste français 11 et le Front national huit députés.

Parmi les députés sortants, 223 ne se sont pas représentés[7], conséquence notamment de l'application de la loi sur le non-cumul des mandats qui concerne une majorité des parlementaires et 206 ont été battus, dont 125 au premier tour et 81 au second tour. L'Assemblée nationale fortement renouvelée, avec seulement 145 députés réélus (25,13 %)[8] et 17 députés ayant déjà siégé lors de législatures antérieures, soit 415 primo-députés (71,92 %), compte désormais 224 femmes (38,82 %), contre 155 (26,86 %) dans la précédente législature.

L'Assemblée de la XVe législature compte sept groupes parlementaires, un nombre record sous la Ve République : La République en marche, majoritaire, appuyée par le groupe MoDem, alors que la droite parlementaire se scinde en deux, avec Les Républicains et le groupe LR constructifs-UDI, qui n'entend pas faire de l'opposition « systématique » au gouvernement d'Édouard Philippe. Moins nombreux sont les groupes du Parti socialiste, de la France insoumise et du Parti communiste, ce dernier atteignant le nombre de quinze députés grâce au ralliement de quatre élus ultra-marins.

Huit scrutins sont annulés par le Conseil constitutionnel, ce qui débouche sur l'organisation de huit législatives partielles de janvier à avril 2018.

Logo de l'élection.

Scrutin

Les 577 députés qui composent l'Assemblée nationale sont élus selon le scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans chaque circonscription. Les candidatures doivent être déposées avant le 19 mai[9].

Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit réunir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits[10]. Si aucun des candidats ne satisfait ces conditions, un second tour est organisé. Seuls peuvent se maintenir les candidats ayant réuni 12,5 % des électeurs inscrits. Si aucun ou un seul candidat y parvient, les deux candidats en tête du 1er tour peuvent se maintenir[11]. Au second tour, est élu le candidat arrivé en tête.

D'une durée de 20 jours, la campagne officielle finit à minuit, le vendredi précédant les élections[12].

Other Languages