Élections législatives françaises de 2007

Élections législatives françaises de 2007
et
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 26 524 983
60,44 %  −4
Votants au 2d tour 21 130 346
59,99 %
François Fillon 2010.jpg Majorité présidentielle – François Fillon
Voix au 1er tour 11 859 658
45,57 %
 +7,1
Voix au 2e tour 10 134 914
49,66 %
Députés élus 345  −26
Francois Hollande 2015.jpeg Gauche parlementaire – François Hollande
Voix au 1er tour 9 254 776
35,56 %
 −1,7
Voix au 2e tour 10 015 106
49,08 %
Députés élus 227  +49
Bayrou Bercy 2007-04-18 n2.jpg UDF/ MoDem – François Bayrou
Voix au 1er tour 1 981 121
7,61 %
 +2,8
Voix au 2e tour 100 106
0,49 %
Députés élus 3  −24
Jean-Marie Le Pen 479834203 5030701e77 o.jpg Front national – Jean-Marie Le Pen
Voix au 1er tour 1 116 005
4,29 %
 −7,1
Voix au 2e tour 17 107
0,08 %
Députés élus 0  0
Assemblée élue
Diagramme
Gouvernement
Sortant Élu
Dernière séance de l'Assemblée :
Villepin
Majorité présidentielle
( UMP, UDF, DVD)

Après l'élection présidentielle :
Fillon I
Majorité présidentielle
( UMP, UDF, DVD)
Fillon II
Majorité présidentielle
( UMP, NC, DVD)
Législature élue
XIIIe de la XIIIe de la Ve République

Les élections législatives françaises de 2007 se sont déroulées sur deux tours de scrutin les 10 [1] et 17 juin [2] 2007 [3] dans le but d'élire la XIIIe législature de la Cinquième République. Le dépôt des candidatures, ouvert le 14 mai, a été clos le 18 mai à 18 h (le 11 mai en Polynésie française). La campagne électorale officielle s'était ouverte le 21 mai [4].

Sans surprise, la majorité sortante UMP est reconduite, quelques semaines après l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, avec toutefois un nombre de sièges réduit par rapport aux précédentes élections.

En 2000, à la suite du référendum sur le quinquennat présidentiel, ainsi que l'inversion, en 2001, des calendriers de façon à placer les élections législatives après l' élection présidentielle, ces deux scrutins font partie depuis 2002 de la même séquence électorale.

Contexte

Les élections visaient à renouveler les 577 représentants siégeant à l' Assemblée nationale. Il s'agissait de l'élection de la XIIIe législature de la Cinquième République.

Elles se sont tenues cinq semaines après l' élection présidentielle, les dimanches 10 et (pour la métropole).

Une forte abstention avait caractérisé les législatives de 2002, le scrutin ne se déroulant que cinq semaines après la présidentielle. L' Union pour un mouvement populaire, soutenant le nouveau gouvernement nommé par Jacques Chirac, nouvellement réélu, avait alors gagné à une large majorité.

L'obtention par l'UMP d'une majorité des sièges a marqué une rupture avec les alternances systématiques : pour la première fois depuis 1978, la majorité sortante était reconduite.

Other Languages