Élections générales britanno-colombiennes de 2005

L'élection générale britanno-colombienne de 2005 (officiellement, la 38e élection générale) se déroule le afin d'élire les députés à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

Le Parti libéral de la Colombie-Britannique, dirigé par le premier ministre Gordon Campbell, est reconduit au pouvoir avec un gouvernement majoritaire réduit. Toutefois, lors de l'élection précédente de 2001, les libéraux avaient remporté 77 sièges contre 2 pour le Nouveau Parti démocratique, un résultat sans précédent. Il était donc attendu que le NPD améliorerait son score en 2005 aux dépens des libéraux.

En vertu d'amendements apportés à la Loi constitutionnelle de la Colombie-Britannique en 2001, les élections en Colombie-Britannique ont désormais lieu à date fixe, le deuxième mardi en mai tous les quatre ans.

Le référendum sur la réforme électorale se déroule conjointement avec cette élection. La question posée à la population demande si oui ou non ils appuient les réformes électorales proposées par l'Assemblée citoyenne sur la réforme électorale ; les propositions incluaient notamment l'adoption d'un système de vote unique transférable. La barre est fixée à 60 % ; si la proposition avait été adoptée, le nouveau système électoral aurait été mis en place pour l'élection générale de 2009. Même si la proposition a reçu une majorité claire de voix (58 % en faveur), c'était juste en dessous du niveau requis pour l'adoption. Le premier ministre Campbell a promis un second référendum sur la question en novembre 2008.