Élection présidentielle française de 1965

Élection présidentielle française de 1965

(1er tour)

(2e tour)
Corps électoral et résultats
Inscrits 28 910 581
Votants au 1er tour 24 502 916
84,75 %
Votants au 2d tour 24 371 647
84,32 %
Charles de Gaulle-1963.jpg Charles de Gaulle – UNR
Voix au 1er tour 10 828 521
44,65 %
Voix au 2e tour 13 083 699
55,20 %
François Mitterrand 1959.JPG François Mitterrand – CIR
Voix au 1er tour 7 694 003
31,72 %
Voix au 2e tour 10 619 735
44,80 %
Jean Lecanuet.jpg Jean Lecanuet – MRP
Voix au 1er tour 3 777 120
15,57 %
Résultats du second tour
Carte
Président
Sortant Élu
Charles de Gaulle Charles de Gaulle

L'élection présidentielle française de 1965 est la deuxième élection présidentielle à avoir lieu sous la Ve République, et la première à se dérouler au suffrage universel direct. Il s'agit de la seconde au suffrage universel direct sous un régime républicain en France, la première ayant eu lieu le 10 décembre 1848.

Le premier tour s'est déroulé le et le second le [1]. Charles de Gaulle fut réélu pour un nouveau septennat au poste de président de la République française, avec 55,20 % des voix au second tour. Sa mise en ballotage par François Mitterrand, candidat unique de la gauche, constitue une surprise.

Campagne électorale

L'ouverture officielle de la campagne eut lieu le [2].

Le général de Gaulle choisit pour affiche de campagne une Marianne représentée en petite fille et dessinée par Lefor et Openo avec comme slogan : « J'ai sept ans, laissez-moi grandir », le présentant de fait comme le garant et le défenseur des nouvelles institutions de la Cinquième République.

La campagne montra par ailleurs l'importance de la télévision (la France comptant alors 6 385 000 récepteurs), chaque candidat ayant alors le même temps de parole lors de la campagne officielle. François Mitterrand et Jean Lecanuet avaient tous deux pris en compte le rôle de la télévision dans l' élection présidentielle américaine de 1960 : au cours de cette campagne, le débat télévisé était généralement considéré comme ayant aidé John Fitzgerald Kennedy à l'emporter sur Richard Nixon.