Écrivain

Moine travaillant dans une écritoire.

Un écrivain est une personne qui est habile dans l'art d'écrire ou encore qui rédige des ouvrages littéraires. Dans ce dernier cas, on peut utiliser le terme d'homme ou de femme de lettres.

L'écrivain dans l'histoire

Les premiers écrivains, descendants des scribes

Étymologiquement, l'escrivein qui apparaît au e siècle est le descendant direct du scribe. Il en est de même de sa fonction, qui consiste à mettre par écrit ou recopier ce que d'autres veulent transmettre. Au début du e siècle, Rutebeuf le définit aussi comme un « scribe de sa propre production », et dans la seconde partie du XIIIe siècle, l'écrivain est aussi compris comme celui qui compose des livres[1].

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, écrivains contre auteurs

Au e siècle, les personnes qualifiées d'« auteurs » ne sont plus considérées comme les producteurs originaux d'écrits, mais plus des personnes exerçant une autorité morale, et sources de savoir qu'il faut respecter. Dans le même temps, se développent les œuvres dont les qualités jugées importantes sont « le bel esprit », et les qualités esthétiques. Les rédacteurs de ces œuvres peuvent difficilement alors être qualifiées d'auteurs, et progressivement, ils sont désignés par le mot « écrivain »[2].

L'acception moderne du terme « écrivain » se cristallise au XVIIIe siècle[3], « à l'époque où s'accroît le prestige de l'individu qui expose sa subjectivité et qui met ses capacités d'intellect et d'écriture au service de l'opinion publique »[4].

À cette époque, le souhait des auteurs de vivre de leur œuvre, confronté aux nouveaux défis techniques de l'édition, met en relief l'originalité et la propriété du travail de l'esprit. Le manuscrit autographe devient la preuve d'une telle activité, donc des droits correspondants. Des écrivains se mettent à réfléchir sur la notion d'œuvre de leur vie, et être archivistes d'eux-mêmes, par la conservation de leurs manuscrits. Jean-Jacques Rousseau est un précurseur de ce mouvement, et Goethe, puis Borges, entre autres, se sont souciés de ce qu'était le corpus de leur œuvre. Ce corpus peut également être établi par une autre personne que l'écrivain, après sa mort, par exemple ; Edmond Malone, pour Shakespeare, fut le premier à vouloir relater la vie d'un écrivain en correspondance avec son œuvre[3]. En corollaire, la notion de « droit d'auteur » apparaît elle aussi au XVIIIe siècle, d'abord dans le domaine de la musique, en particulier avec le cas de Haendel qui revendique une rémunération pour les interprétations publiques de son œuvre Le Messie. Le concept s'étend alors aux autres domaines de la création artistique, dont la littérature. Samuel Johnson, en 1755, s'indigne dans sa Lettre à Chesterfield de n'avoir pratiquement pas reçu de rétribution pour son Dictionnaire. En France, Beaumarchais fonde la première société d'auteurs en 1777.

L'écrivain public

Other Languages
Afrikaans: Skrywer
Alemannisch: Schriftsteller
aragonés: Escritor
العربية: كاتب (مؤلف)
asturianu: Escritor
Aymar aru: Qillqiri
azərbaycanca: Yazıçı
تۆرکجه: یازیچی
Boarisch: Schriftsteja
Bikol Central: Parasurat
беларуская: Пісьменнік
български: Писател
Bahasa Banjar: Panulis
বাংলা: লেখক
བོད་ཡིག: རྩོམ་པ་པོ།
brezhoneg: Skrivagner
bosanski: Pisac
català: Escriptor
нохчийн: Яздархо
Cebuano: Magsusulat
کوردی: نووسەر
čeština: Spisovatel
Чӑвашла: Çыравçă
Cymraeg: Ysgrifennwr
dansk: Skribent
Zazaki: Nuştekar
Ελληνικά: Συγγραφέας
English: Writer
Esperanto: Verkisto
español: Escritor
eesti: Kirjanik
euskara: Idazle
فارسی: نویسنده
suomi: Kirjailija
Võro: Kiränik
furlan: Scritôr
Frysk: Skriuwer
Gaeilge: Scríbhneoir
galego: Escritor
עברית: סופר
हिन्दी: लेखक
hrvatski: Pisac
Kreyòl ayisyen: Ekriven
magyar: Író
Հայերեն: Գրող
interlingua: Scriptor
Bahasa Indonesia: Penulis
Ilokano: Mannurat
íslenska: Rithöfundur
italiano: Scrittore
日本語: 著作家
la .lojban.: finci'a
ქართული: მწერალი
қазақша: Жазушы
한국어: 저술가
kurdî: Nivîskar
Latina: Scriptor
Lëtzebuergesch: Schrëftsteller
Limburgs: Sjriever
lumbaart: Scritur
lingála: Mokomi
lietuvių: Rašytojas
latviešu: Rakstnieks
олык марий: Серызе
македонски: Писател
मराठी: लेखक
Bahasa Melayu: Penulis
Malti: Kittieb
မြန်မာဘာသာ: စာရေးဆရာ
مازِرونی: نویسنده
Nāhuatl: Amoxtlahcuilo
Plattdüütsch: Schriever
Nederlands: Schrijver
norsk nynorsk: Skribent
norsk: Skribent
occitan: Escrivan
Livvinkarjala: Kirjuttai
ਪੰਜਾਬੀ: ਲਿਖਾਰੀ
polski: Pisarz
Piemontèis: Scritor
پنجابی: لکھاری
پښتو: ليکوال
português: Escritor
Runa Simi: Qillqaq
română: Scriitor
русский: Писатель
русиньскый: Писатель
संस्कृतम्: साहित्यकारः
sardu: Iscritore
Scots: Writer
srpskohrvatski / српскохрватски: Pisac
Simple English: Writer
slovenčina: Spisovateľ
slovenščina: Pisatelj
Soomaaliga: Qoraa
shqip: Shkrimtari
српски / srpski: Писац
svenska: Skribent
ślůnski: Pisorz
తెలుగు: రచయిత
тоҷикӣ: Нависанда
Tagalog: Manunulat
Türkçe: Yazar
татарча/tatarça: Язучы
українська: Письменник
اردو: مصنف
oʻzbekcha/ўзбекча: Yozuvchi
Tiếng Việt: Nhà văn
Winaray: Manunurat
მარგალური: ჭარუ
ייִדיש: שרייבער
中文: 作家
Bân-lâm-gú: Chok-ka
粵語: 作家