Écotoxicologie

L'écotoxicologie est une discipline scientifique récente située à l' interface entre l' écologie et la toxicologie, née de la reconnaissance du fait qu'un nombre croissant de toxines ( polluants) ont contaminé et continuent à contaminer tout ou partie de la biosphère et pour certains interagissent entre eux et avec le vivant.

Cette discipline scientifique étudie le comportement et les effets d'agents « polluants » sur les écosystèmes, qu'il s'agisse d’agents d’origine artificielle (incluant médicaments, perturbateurs endocriniens, etc.) ou d'agents naturels dont l’homme modifie la répartition ou les cycles dans les différents compartiments de la biosphère.

Parmi les premiers objectifs de l'écotoxicologie figurent la connaissance et la prévention, mais il est aussi de plus en plus demandé aux écotoxicologues d'aussi prévoir ( prospective) les effets de pollutions, en nature, intensité et durée, et les risques associés.

Le toxicologue cherche donc à caractériser le risque écotoxicologique via :

  • le danger d'une substance, évalué par des études de toxicité (aiguë ou chronique, intrinsèque ou en cocktails, etc.) des produits et l'établissement de seuils relatifs au-delà desquels une substance a un effet toxique ou en deçà desquels elle est inoffensive)
  • la probabilité d’exposition à cette substance, qui dépend de ses propriétés physiques et chimiques, des caractéristiques de l'environnement, de la durée d'exposition (continu, occasionnel), la voie d'exposition (percutanée, en ingestion, par inhalation…) et l'individu exposé (sexe, âge, vulnérabilité particulière, etc.).

Comme les sensibilités aux toxiques diffèrent selon les espèces et les écosystèmes, les seuils établis, recherchés ou considérés par l'écotoxicologie (indices d'évaluation et seuils de sécurité) de même que les biomarqueurs peuvent fortement différer de ceux qui ont été établis par les toxicologues pour l'être humain.

À l'interface entre la toxicologie et l'écotoxicologie se trouvent le domaine commun de la santé environnementale, où les agrosystèmes et l'élevage tiennent une place particulière, notamment pour certaines zoonoses, maladies ou intoxications ou phénomènes d' antibiorésistance susceptibles de toucher à la fois l'Homme et l'animal, domaine pour l'étude commune duquel l'OMS et l'OIE se sont rapprochés. On y trouve aussi de nombreux biomarqueurs de stress écologique et de toxicité, qui sont communs à l'homme et à l'animal, voire partagés avec les plantes ou champignons [1].

Éléments de définition

L'écotoxicologie - comme son nom l'indique - tente de combiner deux sujets très différents :

  • l' écologie ;
  • et la toxicologie est "l'étude des effets nuisibles des produits chimiques sur les écosystèmes" (Walker et al, 1996).

François Ramade la définit comme science « dont l'objet est l'étude des polluants toxiques dans les écosystèmes et la biosphère tout entière » [2]