Économie du Japon

Drapeau du Japon Japon
Indicateurs économiques
image illustrative de l’article Économie du Japon
La bourse de Tokyo, 2e place boursière mondiale

MonnaieYen
Taux de change au 7 juin 2018 : 1 US$ = 109,685 ¥
Année fiscale1er avril31 mars
Organisations internationalesAPEC, OMC, OCDE, G8
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale)en augmentation 4 884 milliards de US$ (2017)
Produit intérieur brut en PPAen augmentation 5 405 milliards de US$ (2017)
Rang pour le PIB en PPA5e par tête : 41e
Croissance du PIBen augmentation 1,5 % (2017)
PIB par habitant en PPAen augmentation 42 700 US$ (2017)
PIB par secteuragriculture : 1 %
industrie : 29,7 %
services : 69,3 % (2017)
Inflation (IPC)0,4 % (2017)
Pop. sous le seuil de pauvreté16,1 % (2013)
Indice de développement humain (IDH)en augmentation 0,903 (2015)[1]
Population active67,77 millions (2017)
Population active par secteuragriculture : 2,9 %
industrie : 26,2 %
services : 70,9 % (2017)
Taux de chômageDecrease Positive.svg 2,9 % (2017)
Principales industriesautomobile, équipement électronique, machines-outils, sidérurgie, métallurgie, construction navale, chimie, textile, agroalimentaire[2]
Commerce extérieur
Exportationsen augmentation 683,3 milliards US$ (2017)
Biens exportéséquipements de transport, automobiles, semi-conducteurs, machines électriques, produits chimiques
Principaux clientsEn 2016 :
Drapeau des États-Unis États-Unis (20,2 %)
Drapeau de la République populaire de Chine Chine (17,7 %)
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud (7,2 %)
Drapeau de Hong Kong Hong Kong (5,2 %)
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande (4,3 %)
ImportationsIncrease Negative.svg 625,7 milliards de US$ (2017)
Biens importésmachines et équipements, combustibles, biens alimentaires, produits chimiques, textiles, matières premières
Principaux fournisseursEn 2016 :
Drapeau de la République populaire de Chine Chine (25,8 %)
Drapeau des États-Unis États-Unis (11,4 %)
Drapeau de l'Australie Australie (5 %)
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud (4,1 %)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (3,6 %)[3]
Finances publiques
Dette publiqueIncrease Negative.svg 223,8 % du PIB (2017)
Dette extérieureIncrease Negative.svg 3 240 milliards de US$ (2017)
Recettes publiques1 678 milliards de US$ (2017)
Dépenses publiques1 902 milliards de US$ (2017)
Déficit public4,6 % du PIB (2017)
Aide au développement11,48 milliards de US$ (2017)[4]

L’économie du Japon traite de la situation économique conjoncturelle et structurelle du Japon de nos jours. En 2017 le Japon est la 3e puissance économique mondiale, avec un PIB loin derrière les États-Unis et la Chine mais devant l'Allemagne et la France. En 2017[Lien à corriger], la valeur de son Produit intérieur brut en PPA était de 5 405 milliards de US$, ce qui classait le Japon 4e ou en 5e si on considère l'Union Européenne. Toujours en 2017, son PIB en PPA par habitant était de 42 700 US$, soit le 41e le plus élevé au monde, à cependant relativiser avec le fait que le Japon soit un pays de près de 126 millions d'habitants.

L'économie japonaise est principalement une économie de services avec toutefois une industrie toujours bien présente : le secteur tertiaire occupe plus des deux tiers (70,9 %) de la population active et assure environ les trois quarts (69,3 %) de son PIB, tandis que le secteur primaire (agriculture, pêche) ne représente plus que 2,9 % des actifs pour 1 % de la production de richesse nationale; quant au secteur secondaire (essentiellement l’industrie) il représente 26,2 % des emplois occupes pour presque 1/3 des richesses produites par le pays (29,7 %) (estimations de 2017[Lien à corriger])[2]. Le Japon est également le champion de la dette publique, ainsi cette dernière s’élève en 2017 a 223 % du PIB, soit la plus haute du monde, cependant la situation est bien différente des pays fortement endettés comme la Grèce (voir plus bas). En 2016, le Japon est 4e pour le montant de ses exportations (après la Chine, l'Allemagne et les États-Unis)[5] et le 5e pour ses importations (derrière les États-Unis, la Chine, l'Allemagne et le Royaume-Uni)[6]. Le taux de chômage est le plus bas du G20 et même l'un des plus bas au monde, ainsi il s’établissait en 2017 a 2,9 % soit proche du plein emploi[7]. Le taux d'emploi (75,3 % en 2017), est l'un des plus forts de l'OCDE (le 6e). Il est toutefois fortement déséquilibré entre les hommes (83 % en 2017) et les femmes (67,5 %), bien que pour ces dernieres, le taux d'emploi augmente ces dernieres années[8].

Other Languages