Économie de la Californie

Silicon Valley (« vallée du Silicium »), pôle des industries de pointe d'envergure mondiale situé dans la partie sud de la Région de la baie de San Francisco (Bay Area).
Le centre des affaires de Los Angeles (Downtown Los Angeles).

L'économie de la Californie représente 13 % du PIB des États-Unis, et serait à elle seule en 2016 la 6e puissance économique mondiale[1]. Avant la crise de 2008-2009, le taux de chômage était inférieur à la moyenne nationale et s'établissait à 4,8 % en mars 2006[2]. Depuis, il a fortement augmenté pour atteindre 11,2 % en juin 2009.

La réussite économique repose sur des industries de pointe, une agriculture performante, une population nombreuse et en croissance continue. Cependant, le modèle de développement californien est remis en cause dans une perspective de protection de l'environnement : les Californiens ont pris conscience des gaspillages énergétiques, des importants prélèvements en eau notamment pour l'agriculture ainsi que de la pollution industrielle. Enfin, la Californie est proche de la frontière mexicaine et profite du système des maquiladoras et d'une main-d'œuvre peu coûteuse.