École des hautes études en sciences sociales

EHESS
École des hautes études en sciences sociales
Nom original École des hautes études
en sciences sociales
Informations
Fondation 1947 (VIe section de l' EPHE)
Fondateur Lucien Febvre
Type Grand établissement
Régime linguistique Français
Budget 60 millions d'euros
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 10″ nord, 2° 22′ 19″ est
Ville Paris, Marseille, Toulouse, Lyon
Pays Drapeau de la France  France
Direction
Président Pierre-Cyrille Hautcœur
Chiffres clés
Enseignants-chercheurs 250
Chercheurs 500
Étudiants 3 000
Niveau 2e et 3e cycle
Divers
Affiliation PSL
Site web ehess.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
EHESS

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
EHESS
Porte d'entrée. Maison des sciences de l'homme, 54 boulevard Raspail, Paris 6e.

L'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) est un grand établissement français ayant pour mission l' enseignement supérieur et la recherche en sciences sociales au sens large : c'est-à-dire incluant les sciences économiques, financières, statistiques, juridiques et politiques. Elle est membre de Paris Sciences et Lettres. Son statut de grand établissement (comme Sciences-Po, l' EPHE ou Dauphine) lui permet de sélectionner ses étudiants à l'entrée.

Par le faible nombre de ses étudiants, par le grand nombre de ses chercheurs, par l'aspect très spécialisé de ses séminaires et par l'originalité des formations proposées, l'EHESS tient une place particulière dans le paysage de l'enseignement et de la recherche français.

La mission de l'EHESS est la recherche et la formation à la recherche dans les différentes sciences sociales : l' histoire, l' archéologie, la sociologie, les statistiques, le droit , les sciences politiques, la démographie, les sciences économiques, l' anthropologie, l' ethnologie, la géographie, la philosophie, la linguistique, la théorie littéraire, l' art (sous sa forme théorique et pratique).

Histoire

L'EHESS est issue de l' École pratique des hautes études, l'EPHE, qui fut fondée en 1868 sous l'impulsion de Ernest Renan et Victor Duruy dans le but d'introduire en France les pratiques allemandes de la formation à la recherche par la recherche et notamment le format du séminaire de recherche. L'EHESS correspond à la VIe section "Sciences Économiques et Sociales" de l'EPHE. L'EHESS comprend ainsi les sciences humaines et sociales au sens large.

C'est par un décret du 3 novembre 1947 [1] qu'est créée la VIe section de l' École pratique des hautes études dite des « sciences économiques et sociales ». Cette création répondait après une longue maturation à un besoin exprimé dès la création de l'EPHE et exprimé plusieurs fois dans l'entre-deux-guerres, celui de regrouper les sciences sociales. Charles Morazé et Lucien Febvre purent mener à bien cette tâche grâce à l'appui financier de la Fondation Rockefeller [1].

La section est dirigée d'abord par l'historien Lucien Febvre puis, à partir de la mort de celui-ci en 1956, par Fernand Braudel. Cette institution devint un centre exceptionnel de réflexions interdisciplinaires et méthodologiques dans les années 1960. Elle associe donc dès ses premiers moments les différentes sciences sociales. Fernand Braudel élabora au milieu des années 1950 avec Gaston Berger le projet d'une Maison des sciences de l'Homme qui put être réalisé grâce à un financement de la Fondation Ford et accueillir tardivement et progressivement les diverses équipes de recherche disséminées dans le quartier latin dans les locaux actuels du boulevard Raspail [1]. La section développe un recrutement plus tourné vers la recherche et l'international. Jacques Le Goff succède en 1972 à Fernand Braudel.

En 1975, la VIe Section s'émancipe administrativement de l'École pratique et devient l'École des hautes études en sciences sociales dotée du statut d' établissement public » et habilitée à délivrer des doctorats d'État. Elle abrite désormais un grand nombre de centres de recherche couvrant l'ensemble des sciences sociales. En 1984, l'EHESS devient grand établissement, comme l'EPHE ou le Collège de France.

Depuis le 24 novembre 2012, son président est Pierre-Cyrille Hautcœur. Il succède à Jacques Le Goff (fondateur), François Furet, Marc Augé, Jacques Revel, Danièle Hervieu-Léger et François Weil.

Other Languages