Álex de la Iglesia

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iglesia.
Álex de la Iglesia
Description de cette image, également commentée ci-après

Álex de la Iglesia en 2010.

Nom de naissance Alejandro de la Iglesia Mendoza
Naissance (51 ans)
Bilbao
Drapeau de l'Espagne  Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne  Espagne
Profession Réalisateur, scénariste, producteur
Films notables Le Jour de la bête,
Mort de rire,
Mes chers voisins,
800 balles,
Le Crime farpait,
Balada triste

Álex de la Iglesia, de son vrai nom Alejandro de la Iglesia Mendoza, né le à Bilbao ( Espagne), est un réalisateur, scénariste et producteur de film espagnol.

Biographie

Formé à la "grande école" des ciné-clubs, décorateur puis directeur artistique sur les plateaux de cinéma et de télévision, il passe à la réalisation au début des années 1990 grâce à Pedro Almodóvar qui finance son premier long métrage, Action mutante. Ainsi débutent une renommée internationale et un succès non démenti pour une œuvre comptant à ce jour quinze longs métrages où s'expriment un style décalé et baroque ainsi qu'un goût prononcé pour l'humour noir.

En 2009, il succède à Ángeles González-Sinde, qui est nommée ministre de la culture, à la présidence de l'Académie du Cinéma Espagnol, l'instance qui délivre les Prix Goya, équivalents des Césars français. En 2011, il quitte cette fonction de façon fracassante pour protester contre la récente loi Sinde, version atténuée de l' Hadopi française, et consacre son discours de clôture de la Cérémonie des Goya, le 14 février, à une défense d'Internet dans l'économie culturelle [1].

En 2013, il sort Les Sorcières de Zugarramurdi [2] un long-métrage tourné entre la France et l'Espagne avec Hugo Silva, Mario Casas et Macarena Gomez.

En 2014, il produit Musaranas [3] un film noir sur l'agoraphobie avec Macarena Gomez et Nadia de Santiago

Other Languages